Une vie passée à repeindre et colorer Rodez

  • Guy Sounillac et Dominique Jacomet, à l’Institut des métiers de l’estampe.
    Guy Sounillac et Dominique Jacomet, à l’Institut des métiers de l’estampe. Photo Ph.H.
Publié le , mis à jour

A l’Institut des métiers de l’estampe, rue de Bonald, Guy Sounillac n’expose qu’une infime partie de son travail de peintre-décorateur. Et pourtant, on y retrouve plus d’une centaine d’enseignes qui ont façonné la ville, dont certaines sont bien connues des Ruthénois.

Un saut dans le temps pour ceux qui ont connu Rodez et son essor où plusieurs projets, lancés dans les années soixante, ont fait entrer la ville dans sa modernité. Guy Sounillac a suivi cette évolution à sa manière.

Durant plusieurs décennies, sa spécialité de peintre-décorateur lui a permis d’accompagner ces entreprises, mais également la collectivité. "Dans une telle évolution, avec la somme des projets possibles, voire indispensables, il parut évident aux acteurs concernés de mettre in-situ un accompagnement visuel sous formes diverses d’informations à but ou non publicitaire allant du panneau de promotion, à celui de chantier, du fléchage provisoire, à la signalisation définitive, mais également le département ou la région", explique Guy Sounillac.

Ainsi, des centaines d’enseignes, de panneaux publicitaires, se retrouvent réunis au sein de l’institut des métiers de l’estampe, rue de Bonald.

Les travaux de Guy Sounillac ont accompagné "une foule de réalisations, de constructions, de rénovations, d’agencements, de créations d’entreprises ou de commerces", laissant des traces publicitaires encore visibles aujourd’hui dans les rues de Rodez et ailleurs dans le département. Mais pour le peintre-décorateur aujourd’hui à la retraite, l’essentiel est bien de partager ce bout d’histoire de la ville de Rodez avec "le plus grand nombre. Les plus anciens peuvent se remémorer des souvenirs et les plus jeunes peuvent découvrir à quoi pouvait ressembler la ville il y a quelques années".

Par ailleurs, l’exposition est accompagnée d’une chronologie, où les réalisations marquantes de la ville y sont répertoriées, " sans toutefois être exhaustifs, je me suis mis en recherche des témoignages de projets et de réalisations ayant ponctué ces 35 années d’activités, en commençant par l’année 1965. Cette année-là, monsieur Rudelle, artisan-peintre à Rodez et président de la Capeb, m’a fait connaître les possibilités naissantes à Rodez d’une spécialité comme la mienne…"

L’exposition de Guy Sounillac est visible le samedi matin de 10 h 30 à 12 h 30, tout l’été, à l’Institut des métiers de l’estampe, 1 rue de Bonald.

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

275 €

RODEZ - STUDIO récent dans un immeuble de standing en coeur de ville compre[...]

308 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une entrée ouvert sur salon [...]

284 €

RODEZ : Studio lumineux dans un petit collectif à proximité IUT, Lycées Lou[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?