Cyclosportive : 4 Luco-primaubois engagés sur la Pyrénéenne 4 vallées Extrême pour souffrir de plaisir

Abonnés
  • Pierre Flottes, Nicolas Vacquier, Sylvain Rochais et Damien François.
    Pierre Flottes, Nicolas Vacquier, Sylvain Rochais et Damien François.
Publié le

190 kms avalés pour 5000 m de dénivelé positif : des efforts et du bonheur

La cyclosportive la 4 Vallées 2021, l’épreuve reine de La Pyrénéenne, était l’année des retrouvailles que tous les cyclistes attendaient avec hâte. Cette Pyrénéenne 2021 était dans la lignée des éditions précédentes, avec toujours l’ambition de proposer une singularité attrayante pour le maximum des participants : la 4 Vallées qui permettait de relier les trois villes organisatrices, Saint-Lary-Soulan, Argelès-Gazost et Bagnères-de-Bigorre, par les cols mythiques du Tour de France dont le Tourmalet.

La nouveauté attractive venait de la proximité du passage du Tour De France trois jours après (le 14 Juillet) avec le même final au sommet du Col du Portet à 2 215 m d’altitude, le plus haut col routier des Pyrénées françaises ! Ce col était inédit pour la Pyrénéenne mais déjà visité une fois en 2018 par l’épreuve internationale avec la victoire de Nairo Quintana. C’est dimanche 11 juillet à 7 heures et avec une météo idéale que les Luco-primaubois Damien Francois, Nicolas Vacquier et Sylvain Rochais se sont élancés à Saint Lary-Soulan sur le grand parcours de cette "Pyrénéenne 4 Vallées Extrême" afin de tester leurs mollets avec au programme 190 km pour 5 000 mètres de dénivelé positif. Le menu était copieux : col de l’Hourquette d’Ancizan, col du Tourmalet côté La Mongie, côte de Loucrup, col d’Aspin par Payolle et cerise sur le gâteau col du Portet (16 km à 8,7 % de moyenne). Après avoir basculé de vallée en vallée, alors que Sylvain a dû faire demi-tour à mi-montée du dernier col pour des raisons physiques (crampes), Nicolas et Damien ont réussi à en découdre avec ce col si difficile surtout face à la rigueur des quatre premiers kilomètres et en plus sous une chaleur tenace. Damien termine 44e en 7h 57’ 25"( montée du col de Portet en 2h 08’ 47) et Nicolas 50e en 8h 04’ 53" (montée du col de Portet en 1h 50’ 25). Au sommet, qui fut une délivrance, ils ont pu admirer le somptueux panorama offert par ces quatre Vallées Extrême, leur faisant oublier la fatigue.

Un beau défi dont les souvenirs resteront.

Quand à Pierre Flottes, licencié à l’Entente Cycliste de Luc-la- Primaube, il a préféré pour des raisons familiales s’aligner sur le parcours "les 2 vallées" soit 125 km et 3 000 mètres de dénivelé positif avec le col du Portet en fin de circuit.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

530 €

Appartement T3, dans immeuble ancien, d'une surface de 73 m2, entièrement r[...]

420 €

Dans résidence standing, appartement de type 2, en 2ème étage, comprenant :[...]

410000 €

EXCLUSIF vends belle maison individuelle de plus de 160 m² sur un terrain d[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?