Rodez : Eliott Castillon, un jeune homme si bien dans ses baskets

Abonnés
  • Le jeune homme, âgé de 18 ans, est encore étudiant, dans une école de commerce.
    Le jeune homme, âgé de 18 ans, est encore étudiant, dans une école de commerce.
Publié le , mis à jour

Le jeune Ruthénois lance une boutique en ligne pour vendre des sneakers, rares. Il emboîte le pas à un phénomène mondial où la chaussure devient un objet de collection.

Les baskets, ou plutôt les sneakers ne sont plus de simples chaussures. Ces accessoires sont devenus des objets iconiques, de la chaussure tendance, à la mode ou encore de collection.

À Bordeaux, on leur a même consacré une exposition "playground, le design des speakers". Une première en France.

Et qui n’a pas entendu parler des chaussures "Air Jordan 3" imaginée par Tinker Hatfield ? Ces chaussures associées à la contre-culture, au hip-hop, aux sportifs et chanteurs américains, deviennent des produits rares, de luxes. Certaines paires se vendent à des dizaines de milliers d’euros… et ne toucheront pourtant jamais le sol.

C’est dans ce marché, qui reste une niche en France, et qui se développe aux USA qu’un jeune ruthénois, Eliott Castillon, tente de faire sa place. Sur le Net, il a lancé sa plateforme de vente de sneakers : Before drop. Les particuliers possédant ce genre de chaussures, neuves et recherchées, au niveau du marché, peuvent s’adresser à lui.

Le jeune homme, âgé de 18 ans, et encore étudiant, au sein d’une école de commerce, à Rodez, se veut déjà entrepreneur.

Ce n’est pas la première fois qu’il se lance dans le commerce. Alors qu’il était mineur, il donnait déjà un coup de main à ses parents, porteurs d’une affaire.

À l’âge de 8 ans, il était aussi animateur, à Radio Temps Rodez. Les médias locaux avaient alors fait écho de ses compétences et de son jeune âge.

Communication, commerce, Eliott Castillon n’a jamais cessé de marcher sur ses deux jambes, si l’on peut dire. Dans deux ans, il aura fini son cycle. "Je continuerai dans le commerce. C’est un domaine passionnant", confie le jeune homme. À Rodez, place du Bourg, il a réussi à trouver une boutique "physique" pour y déposer une sélection de chaussures. "C’est un gage donné aux gens. Ils savent où nous trouver. C’est plus sérieux", dit-il.

Dans ce domaine, où la contrefaçon, n’est pas rare, Eliott Castillon et deux de ses "collègues" et amis en fait, assurent tout vérifier. "Nous avons l’œil pour détecter les détails non conformes. Nous avons même des machines qui font réagir les couleurs et les colles. À l’odeur, parfois, on peut savoir si la chaussure est une contrefaçon ou pas", assure le jeune commerçant.

Les personnes qui chercheraient à le tromper verront leur chaussure détruite. "On ne veut pas être assimilés à des receleurs de la contrefaçon. Dans le contrat que nous signons avec les fournisseurs, nous le disons clairement", ajoute Eliott Castillon.

Pour joindre Eliott Castillon : 09 72 29 32 13 ou par mail support@before-drop.com

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

1059 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Bel appartement rénové situ[...]

425 €

Vous êtes à la recherche d'un appartement entièrement refait à neuf pour vo[...]

69000 €

Spécial investisseur, proche IUT, charmant Type 1 Bis mansardé avec poutre[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?