Cap Mômes : deux journées de folie qui ont comblé le jeune public

  • Les participants à l’inauguration avant de couper le ruban.
    Les participants à l’inauguration avant de couper le ruban.
Publié le

Deux journées familiales de bonheur pour les enfants avec le festival "Cap Mômes" qui a proposé le week-end dernier, une programmation dense de spectacles pour enfants. Seize spectacles ont en effet été proposés soit à l’Espace Antoine de Saint-Exupéry, soit à la halle multisport : théâtre de rue, cirque, acrobaties, clowns, musique, magie jonglerie… Ces deux jours de festival ont présenté une diversité d’animations instructives pour les jeunes, tout en préservant le cadre festif et convivial de l’événement. Enfants et parents ont été émerveillés par ce grand festival aveyronnais à la fois ludique et culturel.

"Un festival dont l’objectif est de donner aux enfants et aux parents le goût de la culture et susciter des vocations de spectateurs dès le plus jeune âge", ont précisé les deux coprésidentes de l’association Noëlle Villeneuve et Mireille Fourcadier avant de couper le ruban lors de l’inauguration du festival en présence de Marie Lacaze représentant la région Occitanie, Dominique Gombert pour le Conseil départemental, Véronique Douziech pour la commune de Luc-la-Primaube.

"C’est la 17e année que se tient ce festival Cap Mômes. Après une année tronquée suite à la Covid-19 et aux restrictions sanitaires, nous avons fait le choix de nous adapter afin d’offrir à nos petits et grands festivaliers, ces moments de fête, d’insouciance, de poésie et de partage qui nous ont tant manqué ces deux dernières années". Cette belle fête ne pourrait avoir lieu sans les partenaires, les 80 bénévoles et la disponibilité des employés communaux… Aujourd’hui, très loin d’ici, à Tokyo, un sportif a rallumé la flamme olympique qui incarne l’idéal de paix et d’amitié entre les peuples. Ici, à Luc-la-Primaube, une petite équipe de bénévoles, d’artistes, de jeunes, de vieux, de filles, de garçons… a maintenu la flamme allumée. Cette flamme là, c’est celle de la culture accessible partout et pour tous, des arts de la rue et du théâtre urbain. C’est la petite flamme têtue de Cap Mômes qui dit aussi : "ensemble, nous sommes allés plus vite, plus haut et plus fort".

L’équipe luco-primauboise invite les communes intéressées pour poursuivre ce festival à se manifester, car ce festival itinérant pose ses valises dans une nouvelle commune tous les trois ans.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

495 €

Appartement de type 2, d'une surface de 46 m2, comprenant : - un séjour ave[...]

543 €

Dans le secteur de La Primaube, notre agence vous propose ce grand appartem[...]

175000 €

Appartement ou maison ? N'hésitez plus, j'ai la solution !. Dans une coprop[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?