Des "chèques fruits et légumes" pour assurer une alimentation saine à tous les Français

  • Selon l'association Familles Rurales, manger 5 fruits et légumes par semaine, comme le préconise l'OMS, revient à dépenser au minimum entre 52 et 86 euros par mois. Soit l'équivalent de 4% à 7% d'un SMIC net mensuel.
    Selon l'association Familles Rurales, manger 5 fruits et légumes par semaine, comme le préconise l'OMS, revient à dépenser au minimum entre 52 et 86 euros par mois. Soit l'équivalent de 4% à 7% d'un SMIC net mensuel. kali9 / Getty Images
Publié le

(ETX Daily Up) - L'association de consommateurs Familles Rurales attire l'attention sur la faible consommation de fruits et de légumes dans les ménages français les plus précaires. Selon l'association, manger cinq fruits et légumes par jour, comme le préconise l'OMS, revient à dépenser au minimum entre 52 et 86 euros pour une famille composée de deux adultes et deux enfants. Soit l'équivalent de 4% à 7% d'un SMIC net mensuel. 

Cette année en France, le prix des fruits et légumes a baissé de 8% (à l'exception des cerises), démontre une étude publiée la semaine dernière par l'association Familles Rurales, réalisée à partir d'un panier de 8 fruits et 10 légumes frais, issu de l'agriculture conventionnelle et bio. 

D'après le rapport, seuls 32% des adultes et 10% des enfants mangent 5 fruits et légumes, comme le veut la fameuse recommandation de l'OMS, diffusée dans notre pays depuis 2001. Le problème majeur concerne les foyers aux revenus les plus modestes. 

En effet, pour une famille de 4 personnes, consommer 18 fruits et légumes par jour représente des dépenses financières comprises entre 99 euros et 195 euros, ce qui représente entre 4 et 16% d'un SMIC net mensuel, pointe l'association de défense de consommateurs. En prenant les cinq fruits et légumes les moins chers du panier, ces dépenses tombent à 52 et 86 euros, soit environ 4 à 7% d'un SMIC net mensuel. 

Loin de s'en tenir au simple constat, le président de Familles Rurales Dominique Marmier suggère de mettre en place des chèques fruits et légumes à destination des familles françaises aux revenus les plus modestes. "Chaque citoyen a le droit d'avoir un logement décent en France. Pour cela, on l'aide avec des allocations logement, des APL. Pourquoi ne pas faire pareil pour les fruits et légumes ?", a déclaré ce dernier au micro de France Info samedi 31 juillet. 

En 2020, le marché français des fruits et légumes a connu une hausse historique de 18% par rapport à 2019, soit la plus forte hausse en France depuis près de 20 ans, selon l'Observatoire des prix des fruits et légumes frais de Familles Rurales publié l'année dernière.

La pandémie est passée par là : lors du premier confinement au printemps 2020, de nombreux pays ont fermé leurs frontières, ce qui a eu pour effet de freiner les importations de l'étranger et d'augmenter les coûts de production et de transports, avec une répercussion directe sur le prix des aliments. 

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?