Vaccination : la Maison-Blanche compte sur les influenceurs

  • Aux États-Unis, un peu plus de 60% des personnes âgées de 12 à 17 ans n'ont pas encore été vaccinées.
    Aux États-Unis, un peu plus de 60% des personnes âgées de 12 à 17 ans n'ont pas encore été vaccinées. Frederic J. BROWN / AFP
Publié le

(ETX Daily Up) - Face au scepticisme des plus jeunes à se faire vacciner, le gouvernement américain fait appel aux influenceurs pour les inciter à s'immuniser.

Convaincre des bienfaits de la vaccination n'est pas chose aisée. Et la méfiance quasi-structurelle de la jeunesse à l'égard du politique complique davantage la tâche. Alors que la communication entre les gouvernements et les jeunes paraît parfois rompue, la Maison Blanche s'est efforcée de chercher un nouveau canal pour s'adresser à eux en période de pandémie : les influenceurs.

Aux États-Unis, un peu plus de 60% des personnes âgées de 12 à 17 ans n'ont pas encore été vaccinées. Aussi, moins de la moitié des Américains âgés de 18 à 39 ans le sont complètement, contre plus des deux tiers des plus de 50 ans. Si ces derniers ont pu se vacciner plus tôt, les jeunes y restent néanmoins plutôt sceptiques. Surtout depuis la sortie en mai dernier d'articles évoquant un possible lien entre le vaccin et la myocardite, une inflammation du coeur, chez les jeunes.

Pour les atteindre, la Maison-Blanche a fait appel à une cinquantaine de streamers Twitch, YouTubeurs et TikTokeurs par l'intermédiaire d'un partenariat entre le Gouvernement américain, l'agence d'influenceurs Village Marketing, et l'association de prévention contre le Covid-19 Made To Save. Les initiatives sont également locales : les gouvernements des Etats et autres collectivités américaines ont lancé des campagnes similaires, rémunérant des "micro-influenceurs locaux" jusqu'à 1.000 dollars par mois pour promouvoir la vaccination auprès de leurs followers.

Ces multiples initiatives s'érigent en véritable contre-attaque face à la vague de fausses informations circulant à toute allure sur internet. Alors que certains influenceurs ont choisi de garder le silence par peur de froisser leur communauté, d'autres ont fait le pari de défendre la vaccination, au risque de perdre des followers. C'est le cas d'Ellie Zeiler, TikTokeuse aux 10 millions d'abonnés. Habituée des vidéos dans lesquelles elle décrit sa vie au quotidien, elle décide de participer à une vaste campagne pour la vaccination encouragée par le gouvernement américain, comme le relate le New York Times. En mai dernier, elle racontait avec enthousiasme sur ses réseaux son expérience de la première dose, encourageant ses pairs à faire de même. Sur son compte Tik Tok et sa chaîne Youtube, on peut même la voir interviewer le Dr Anthony Fauci, immunologue et conseiller anti-covid de la Maison-Blanche.

Ce dernier a également rencontré Christina Najjar, influenceuse plus connue sous le nom de Tinx, sur Instagram afin d'expliquer les bienfaits du vaccin.

L'initiative portera-t-elle ses fruits ? Rien n'est moins sûr. Car si les influenceurs jouent le jeu, il semble que les antivax soient encore bien plus actifs sur les réseaux. Aussi, ne pas sous-estimer l'importance des influenceurs dans la propagation de fausses informations. Une étude de juin 2020 du Reuters Institute d'Oxford affirmait que sur un échantillon de 225 fake news en relation avec le Covid-19, 20% étaient relayées par ces stars des réseaux sociaux.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?