Le calvaire d'une famille de Villefranche dans un "hôtel Covid" insalubre de Palerme

  • Les médias français se sont largement faits l'écho du séjour des touristes français dans cet "hôtel Covid" de Palerme.
    Les médias français se sont largement faits l'écho du séjour des touristes français dans cet "hôtel Covid" de Palerme. Capture d'écran - RMC - BFM (DR)
  • Une soixantaine de français sont bloqués dans cet "hôtel Covid". Une soixantaine de français sont bloqués dans cet "hôtel Covid".
    Une soixantaine de français sont bloqués dans cet "hôtel Covid". Repro DDM
Publié le , mis à jour

Une famille villefranchoise fait partie de la soixantaine de Français bloqués dans un hôtel insalubre de Palerme en Sicile suite à un test positif au Covid-19 de l’un d’eux.

 

Au départ de Marseille pour une croisière en famille, cinq Villefranchois ne s’attendaient sûrement pas à un tel calvaire une fois arrivé en Sicile. Pourtant, depuis une semaine, Brigitte, son mari un médecin retraité, son fils, sa belle-fille et son petit-fils âgé de sept ans vivent un cauchemar dans un hôtel insalubre de Palerme. En quarantaine suite au test positif du mari, ils doivent vivre dans des conditions d’insalubrité avec une soixantaine d’autres Français, ainsi que quelques Italiens et Espagnols, dans la même situation qu’eux.

Brigitte et son mari, doublement vaccinés, ont choisi d’emmener leur famille pour une croisière en Méditerranée pour les vacances estivales. Au départ du bateau, les cinq Villefranchois ont été testés et ils étaient tous négatifs à la covid-19. Toutefois, lors d’une escale à Messine en Sicile le 28 juillet, le mari de Brigitte est testé à nouveau comme le demande le protocole sanitaire de l’île. Le début du calvaire pour la famille car le test du médecin retraité s’avère positif. Face à ce résultat, une quarantaine est alors imposée. Ils sont immédiatement transférés en ambulance dans un hôtel de Palerme où toute la famille est désormais bloquée. Mais sur place, en plus de ce changement de programme dans leurs vacances, les Villefranchois doivent faire face à des conditions d’hébergement catastrophiques.

« Nous sommes confinés au sixième étage », explique Brigitte qui appartient au groupe Facebook Quarantine COVID centre Palermo Support Group qui relate le calvaire des Français bloqués dans cet hôtel. « Nous n’avons pas l’eau courante, pas médicament, et pas de médecin. Nous n’avons droit qu’à un litre et demi d’eau par jour et par personne. Nous ne pouvons pas sortir de l’hôtel. L’ascenseur est bloqué pour que l’on ne puisse pas descendre. Depuis notre arrivée, nous n’avons vu le médecin qu’une seule fois et il parlait Italien. La climatisation et les réfrigérateurs ne fonctionnent pas malgré la chaleur. Les chambres sont sales et non nettoyées. » 

Un "Covid fort" malgré une vaccination complète

Malheureusement pour Brigitte, la situation de son mari empire. Il a dû être hospitalisé pour des soucis aux reins. « Mon mari a un covid fort, il n’a eu, depuis son hospitalisation ce matin, qu’une prise de sang. Moi-même, j’ai dû arrêter le traitement que je suis régulièrement, faute de réfrigérateur pour stocker au frais mon médicament. Mon fils, ma belle-fille et mon petit-fils sont cas contacts, comme moi, mais testés négatifs. Et encore, on a de la chance, on est en famille. D’autres sont complètement éparpillés dans tout l’hôtel, dans des étages ou des chambres séparées. Nous avons pu finalement dormir cette nuit (celle de mardi à mercredi, N.D.L.R.) car les fenêtres étaient fermées. Nous avons donc pu utiliser l’un des ventilateurs qui a été apporté. »
Pour l’heure, la famille villefranchoise doit prendre son mal en patience comme les autres Français de l’hôtel. D’après l’ambassade de France, l’isolement ne peut être levé qu’après 21 jours et à condition que les personnes ne présentent plus de symptômes depuis une semaine.

 

 

Dans la même galère

Une soixantaine de Français sont dans la même situation que nos Villefranchois, et dans le même hôtel. Parmi eux, deux familles originaires de l'Union en Haute-Garonne.Elles n'ont connu de la Sicile que trois endroits, loin d'être touristiques : l'aéroport où ils sont arrivés, une ancienne maison de retraite et l'hôtel Covid de Palerme où on les retient depuis déjà huit jours. "On est parti à sept", raconte Malisa Vervialle à La Dépêche du Midi, qui comptait bien passer de belles vacances. cette dernière s'est retrouvée en Itale avec Juliette et Arthur ,ses deux enfants de 10 et 7 ans, et un couple d'amis et leurs jeunes bambins." Ils avaient tous fait des tests antigéniques car ils n'avaient pas de pass sanitaire. Moi oui. Dans les conditions d'arrivée sur le territoire, le pass était censé être suffisant." Le test de Malisa, doublement vaccinée, se révèle la encore positif. 

Elle et ses six cas contacts sont envoyés à l'ancienne maison de retraite de Piana à une vingtaine de kilomètres de la capitale sicilienne. Les incendies qui entourent la ville obligent alors les autorités à rapatrier les familles présentes dans ce bâtiment vers l'hôtel Covid de Palerme. "Ils nous ont dit de prendre le strict minimum dans l'urgence. On est maintenant enfermés avec presque rien dans cet hôtel miteux."

Depuis le 31 juillet, les "prisonniers" de l'hôtel Covid de Palerme (qui répondrait au nom clinquant de -sic- "Saint-Paul Palace"), ont donc créé une page Facebook où ils racontent leurs vacances cauchemardesques en Sicile et leur séjour dans cet hôtel Covid. Edifiant. « Depuis hier, des personnes passent pour le nettoyage et la désinfection, explique Frédéric sur le groupe Facebook en soutien à ces confinés. Pour la nourriture, elle est de même niveau avec une amélioration pour les enfants avec des biscuits. Nous avons apparemment la chance d’avoir récupéré des ventilateurs depuis hier. Je suis au sixième étage (comme Brigitte et sa famille, N.D.L.R.). Le service médical et l accueil ne répondent même plus aux appels… »

Les médias français se sont fait largement l'écho de leur calvaire.

 

Camil Ioos, avec L. T. et L. R.
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

52000 €

Proche du centre-ville, terrain constructible de 3622 m² offrant une belle [...]

20000 €

Appartement de Type 3 de 57m² environ à rénover/aménager. Situé au 3ème et [...]

200000 €

Proche de l'hôpital, spacieuse maison d'environ 140m² habitables comprenant[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?