Quesaco : le FOMO, ou la phobie de rater un évènement

  • Le FOMO, ou "fear of missing out" désigne la peur de rater un évènement, que ce soit sur internet ou dans le monde réel.
    Le FOMO, ou "fear of missing out" désigne la peur de rater un évènement, que ce soit sur internet ou dans le monde réel. Elitsa Deykova / Getty Images
Publié le

(ETX Daily Up) - Du mal à vivre l'instant présent par peur de manquer un évènement ? Vous souffrez peut-être de FOMO, comprendre "fear of missing out". Cette phobie sociale se caractérise par la peur de ne pas être informé d'une actualité, d'une sortie entre amis ou encore de rater un buzz. 

FOMO : un acronyme pour nommer une peur, celle de passer à côté d'un évènement important. "Fear of missing out" en anglais se traduit la peur de rater quelque chose. Le psychologue Sebastian Becker définit ce syndrome comme "le sentiment de ne pas pouvoir suivre, d'être laissé pour compte" dans une vidéo de la série "PsychoBugs" diffusée par Arte

La peur du ratage social ? 

Le FOMO est observé pour la première fois par le Dr Dan Herman en 1996. Il découvre ce trouble en écoutant des consommateurs parler de leur rapport aux produits commerciaux. Le professionnel, qui publie un article dans la revue The Journal of Brand Management au début des années 2000 sur le sujet, note un point commun : la crainte de rater une opportunité qui aurait pu procurer de la joie. 

Vouloir être présent lors des bons moments, ne rater aucun rire, aucun "délire" entre amis. Les personnes qui souffrent de FOMO ont à cœur d'être présentes de peur d'être exclues d'une manière ou d'une autre de ce groupe. 

Selon une étude australienne réalisée en 2015*, la moitié des adolescents se sentent anxieux s'ils ne savent pas ce que font leurs amis. Preuve de l'attachement à être présent à chaque instant : 60% se sont sentis inquiets lorsqu'ils ont découvert que leurs amis s'amusaient sans eux.

Un bienfait pour les ventes en ligne

Le marketing a su se saisir de ce trouble pour doper leur vente. Selon une étude de Citizen Relations de 2015, 60% des Millennials feraient des achats liés au FOMO. Pour accentuer le sentiment de rareté et donner l'impression que l'achat doit être immédiat, les marques n'hésitent pas à multiplier les "ventes flash", "offres spéciales" tout en inscrivant le nombre de places ou d'exemplaires disponibles. 

Des pratiques dangereuses ? 

Mais attention. A force de vouloir rester connecté en toutes circonstances, on peut se mettre en danger, notamment sur la route. La sécurité routière met en garde contre l'utilisation du téléphone au volant. Le taux de conducteurs qui utilisent leur téléphone au volant a augmenté ces dernières années. En 2018, ils étaient 59% d'automobilistes français à utiliser leur smartphone en conduisant, contre 46% en 2016. Un pourcentage alarmant quand on sait que l'utilisation du téléphone multiplie par trois les risques d'accident.

* étude réalisée par Australian Psychological Society (APS) sur un panel de jeunes adultes de 18 à 35 ans

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?