Sainte-Eulalie-de-Cernon : pédaler sur les rails du Larzac

Abonnés
  • Le vélo rail est une activité adaptée aux petits et grands.
    Le vélo rail est une activité adaptée aux petits et grands.
  • Remonter en train, permet également d’apprécier encore un instant ces paysages visibles seulement depuis la voie ferrée.Si le masque n’est pas nécessairelors de la descente, il est obligatoiredans le train touristique. Remonter en train, permet également d’apprécier encore un instant ces paysages visibles seulement depuis la voie ferrée.Si le masque n’est pas nécessairelors de la descente, il est obligatoiredans le train touristique.
    Remonter en train, permet également d’apprécier encore un instant ces paysages visibles seulement depuis la voie ferrée.Si le masque n’est pas nécessairelors de la descente, il est obligatoiredans le train touristique.
  • La légende raconte que le Brôning, animal imaginaire, s’est réfugié dans les tunnels.Les cyclistes ne doivent donc pas s’arrêterde pédaler. Dans la fraîcheur et l’obscurité des quatre souterrains, les enfants aiment écouter l’écho de leurs cris.
    La légende raconte que le Brôning, animal imaginaire, s’est réfugié dans les tunnels.Les cyclistes ne doivent donc pas s’arrêterde pédaler. Dans la fraîcheur et l’obscurité des quatre souterrains, les enfants aiment écouter l’écho de leurs cris.
  • Les salariés sont en contact permanent avec la base. Lorsque tousles vélos sont arrivés à la gare, le train peut descendre venir chercherles clients et les vélos qui sont accrochés à l’avant de la locomotive.
    Les salariés sont en contact permanent avec la base. Lorsque tousles vélos sont arrivés à la gare, le train peut descendre venir chercherles clients et les vélos qui sont accrochés à l’avant de la locomotive.
  • Le vélo rail portant la balise orange ferme la marche. Le vélo rail portant la balise orange ferme la marche.
    Le vélo rail portant la balise orange ferme la marche.
Publié le

"Sur les rails du Larzac" à Sainte-Eulalie-de-Cernon. à ne pas manquer.

"On est 18 !" Le cadet a 5 ans, son arrière-grand-père, le doyen, en a 61. Ils viennent en famille descendre à vélo la voie ferrée du Larzac. "C’est la quatrième fois que je fais du vélo rail", raconte Chloé, 11 ans.

En ce bel après-midi d’août, environ 150 personnes prennent place sur ces engins mi-vélo, mi-wagon. "Nous sommes les seuls à proposer cette activité dans le département." Jean-Paul Austruy, propriétaire de "Sur les rails du Larzac", est un des pionniers de l’activité au niveau national. "C’était il y a une vingtaine d’années. Je connaissais l’existence de cette voie ferrée, se souvient-il. Elle était à l’abandon. Je souhaitais alors valoriser notre patrimoine."

Restaurant itinérant

À partir de 1981, la ligne de train est inactive. Après de nombreuses négociations et avec le soutien des élus locaux et des militaires, le vélo rail voit le jour en 2001. En tout, ce sont 17 kilomètres de voie ferrée, douze tunnels et six viaducs que nous pouvons sillonner en fonction du parcours choisi. "Sur les rails du Larzac" ne propose pas que du vélo rail. À bord du Larzac-Express, les touristes dégustent sur chaque viaduc un mets typique de l’Aveyron. "On s’arrête sur chaque pont et les clients prennent une entrée sur l’un, un plat sur l’autre et ainsi de suite", explique Jean-Paul Austruy.

"On est des happyculteurs"

"Vos casquettes sont bien vissées sur vos têtes les enfants ? Sinon attention elles vont s’envoler", lance Vincent, saisonnier depuis une dizaine d’années. "Nous ne descendons pas avec les clients, nous faisons avant le départ un briefing très important et sérieux", souligne le propriétaire.

Les seize salariés de "Sur les rails du Larzac" sont toujours prêts à faire des blagues. "Surtout ne l’aidez pas !", lance en rigolant Vincent à des parents qui regardent leur enfant de 2 ans se dépatouiller pour s’asseoir sur le siège arrière. "Je dis toujours qu’on est des happyculteurs, sourit Jean-Paul Austruy. Lorsqu’il pleut, on annule la descente et les gens ne sont pas toujours très contents mais si on les laissait partir ils reviendraient trempés et plein de boue. Ce n’est pas le but ! Nous, on veut qu’ils soient heureux."

Pari réussi. Arrivés en gare de La Bastide-Pradines, les clients n’hésitent pas à partager leurs sensations autour d’une glace ou d’une boisson. Samuel, 9 ans, et Benjamin, 3 ans, ont le sourire jusqu’aux oreilles. "Ça allait vite !", raconte l’aîné. Accompagnés de leurs grands-parents, ils sont arrivés de Montpellier. "Le train arrive !" Et oui, parce que le parcours des orchidées, c’est la descente à vélo rail et la remontée en train piloté par Charlie. Mais pour les plus sportifs, des parcours avec remontées à vélo sont proposés.

Tarifs : adultes entre 16 et 18 €, enfants entre 7 et 10 €. Durée de l’activité, d’1 heure à 4 heures. Il est conseillé de réserver. Masque obligatoire dans le train. Contacts : 05 65 58 72 10, 06 88 60 23 25 ou surlesrailsdularzac.com

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Midi Libre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?