Le film sur le massacre de Sainte-Radegonde projeté ce mardi

  • Le film a été tourné sur place au mois de juin.
    Le film a été tourné sur place au mois de juin.
Publié le , mis à jour

Le 17 août 1944, une soixantaine de soldats allemands de la SS de la Luftwaffe exécute sommairement trente hommes, résistants, otages, maquisards, à Sainte-Radegonde, aux portes de Rodez. Ce massacre restera comme l’une des plus grosses cicatrices de la Seconde Guerre mondiale en Aveyron.

En juin dernier, l’acteur et réalisateur Patrice Guillain etait venu tourner un film, "Le 17 août à 17 heures" sur ce fait marquant. Une idée née de son amitié au détour d’un voyage du Vietnam avec Jean-Marc, dont la petite fille, Alison Tavernier, est en classe audiovisuelle au lycée François-d’Estaing de Rodez. À la demande d’Alison, Guillain est d’abord venu échanger avec les élèves sur sa vision du cinéma. Au fil des nombreux échanges avec les élèves des classes de Christel Godzik, il a découvert cette histoire des fusillés de Sainte-Radegonde. Il n’a alors plus qu’une envie en tête, faire de cette histoire le deuxième épisode de sa série "Les plaques", qui est "le devoir de mémoire" dans lequel il s’engage.

Il est donc venu, fin juin, tourner, à Saint-Radegonde ce film de 12 minutes, qui sera diffusé dans la salle des fêtes de Sainte-Radegonde, ce mardi soir, à l’issue de la cérémonie de commémoration. L’ancienne préfète de l’Aveyron et ministre Anne-Marie Escoffier, marraine de ce court-métrage, sera présente. L’histoire de ce film se focalise sur les quatre plus jeunes gens qui ont été fusillés. Pour cela, Patrice Guillain a enrôlé de nombreux figurants, parmi lesquels de nombreux élèves des classes audiovisuelles de Rodez. Le réalisateur espère maintenant voir son court-métrage être primé dans différents festivals. Son premier film, "La Der des Der" a totalisé 157 sélections dans 54 pays et 45 prix internationaux.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?