Reprise économique : les voyants sont au vert en Aveyron

Abonnés
  • Dans le secteur de la construction, les effets de la reprise tardent à se faire sentir.
    Dans le secteur de la construction, les effets de la reprise tardent à se faire sentir.
Publié le

Les voyants sont presque tous au vert dans le département qui, à l’image de la Région, retrouve (voire dépasse, dans certains domaines) sa vitalité d’avant-crise sanitaire.

Créations d’entreprises, taux de chômage, nombre de bénéficiaires d’aides sociales : selon les données compilées par l’Institut national de la statistique et des études économiques Occitanie, la situation économique du département s’améliore nettement et laisse présager de lendemains moins douloureux qu’annoncés.

"Les indicateurs conjoncturels de l’économie aveyronnaise sont dans la moyenne de l’Occitanie, et quelques indicateurs sont meilleurs que dans le reste de la Région, comme l’évolution de l’emploi", analyse Lionel Doisneau, responsable des études économiques à l’Insee Occitanie.

L’emploi intérimaire se refait une santé

En la matière, la première bonne nouvelle concerne les intérimaires, malmenés dès l’arrivée du Covid. Entre les mois de mai 2020 et mai 2021, leur nombre a augmenté de 62,8 % pour un total actuel de 1 900 intérimaires contre 1 100 au premier trimestre 2020. Du "positif" pour l’Aveyron, là où la Région, en la matière, "reste un peu plombée" selon Lionel Doisneau.

Le département comptait au premier trimestre 2021 près de 91 600 salariés pour une variation annuelle de 1,8 % contre 1,4 % en Occitanie. En tête du classement, le Tarn rebondit de 2,5 % sur l’année écoulée. "Le département a retrouvé au premier trimestre son niveau d’avant-crise", poursuit Lionel Doisneau. Le nombre de demandeurs d’emploi (catégories A, B et C) recule de 1,3 % sur une année avec, au deuxième trimestre 2021, 18 770 chômeurs contre 19 020 l’année précédente.

Une hausse de créations

Le nombre des créations et défaillances d’entreprises est lui aussi un indicateur précieux, bien que potentiellement trompeur.

Le Département a ainsi enregistré, en juin 2021, 2 887 créations, une hausse de 33,3 % par rapport à mai 2020 et la baisse du nombre des défaillances est, elle, "historique" selon le responsable des études économiques de l’Insee Occitanie.

Au cours du premier trimestre de 2020, 117 défaillances d’entreprises ont été prononcées contre 73 cette année. La baisse est de l’ordre de 37,6 %, 39,8 % en Occitanie et 40,2 % au niveau national.

"Il faut avoir en tête que cela ne représente pas nécessairement la santé économique réelle des entreprises. Il y a eu des allongements de délais dans les procédures de cessation des entreprises, et donc, mécaniquement moins de jugement. Il y a également tout un tas de dispositifs d’aides... Beaucoup d’entreprises qui auraient dû cesser leur activité, dans un processus normal, sont restées actives" , analyse Lionel Doisneau.

La construction, parent pauvre de la reprise

"Tout le monde se pose la question de savoir si ces entreprises soutenues artificiellement vont y arriver... C’est difficile à dire, cela dépendra beaucoup du dispositif d’aides".

Avec 1 000 logements commencés durant le premier trimestre 2021, l’Aveyron se démarque du reste de la Région avec une baisse de ce volume de 7,9 %. La reprise est pourtant bien là en Occitanie (+11,1 %) et une hausse importante dans le Tarn à +55 %. "On reste dans un creux, mais les volumes ne sont pas très importants, ce qui explique ces variations. À voir si ça va se confirmer, mais il faut souligner que la tendance était déjà baissière avant la crise".

Les bénéficiaires du RSA sont par ailleurs moins nombreux depuis mai avec 4 650 personnes, concernées, en baisse de 0,3 %. Durant la seconde moitié de l’année 2020, le nombre de demandes s’était envolé localement avec des hausses mensuelles de l’ordre de 10 à 13 %.

La tendance est la même pour les bénéficiaires de l’aide au logement (18 840 en mai 2021), en baisse régulière depuis le début de l’année après avoir cru sans interruption durant la seconde moitié de l’année 2020.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Xavier Buisson
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?