Aveyron : le chantier de la RD 911 est achevé sur le Lévézou

  • Autour d’Arnaud Viala, les élus se sont fait expliquer, à l’heure de l’inauguration, la finalité des travaux par la Direction départementale des routes.
    Autour d’Arnaud Viala, les élus se sont fait expliquer, à l’heure de l’inauguration, la finalité des travaux par la Direction départementale des routes. CD12 / Repro CP
Publié le

Le Département a engagé 3,5 M€pour aménager cet axe structurant, très fréquenté et accidentogène. Les travaux sont désormais réalisés.

Une année aura été nécessaire à l’achèvement du vaste projet routier de modernisation de la RD 911, itinéraire structurant reliant Millau à Cahors, dans sa partie comprise entre Viarouge et Bois-du-Four.

La section comprise entre le carrefour du Roucous et la tournée de Mauriac (côte de Bois de Tries) a été inaugurée mardi 31 août par Arnaud Viala, président du conseil départemental, son vice-président André At en charge des routes et le sénateur Alain Marc, aux côtés des élus du territoire.

Environnement préservé

Si les travaux ont, au cours des douze derniers mois, interrompu la circulation (en octobre 2020 et en mars-avril 2021), le jeu en valait la chandelle : sur cet axe où circulent chaque jour près de 3 600 véhicules dont 450 poids lourds, le tracé s’avérait accidentogène avec des virages très prononcés et un profil en long avec une pente de 9 % très pénalisante pour les poids lourds… Le Département a donc entrepris d’adoucir cette pente et de réaliser un créneau de dépassement dans le sens Millau – Pont-de-Salars sur cette section de 2 250 mètres.

Le maître mot a été la sécurisation du tracé (virages adoucis) et des carrefours, tout en installant des ouvrages environnementaux au profit de la faune sauvage (ainsi que la préservation des gîtes identifiés par la Ligue de protection des oiseaux), de la circulation agricole, de la prévention des pollutions… Au terme des travaux de terrassement, les finitions concernant la chaussée ont également apporté un confort appréciable pour les usagers.

Le coût de cette opération s’est élevé à 3,5 M€, pris en charge par le Département avec une participation de 53 000 € de la commune de Vezins, et celle d’un propriétaire foncier pour la réalisation d’un ouvrage agricole.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?