Rodez : la fête du sport impactée par le pass sanitaire

Abonnés
  • La fête s’est faite sans démonstration. Mais certains avaient leur matériel.
    La fête s’est faite sans démonstration. Mais certains avaient leur matériel.
  • La fête du sport impactée par le pass sanitaire
    La fête du sport impactée par le pass sanitaire
  • La fête du sport impactée par le pass sanitaire
    La fête du sport impactée par le pass sanitaire
  • La fête du sport impactée par le pass sanitaire
    La fête du sport impactée par le pass sanitaire
Publié le

Samedi sur le site de Vabre, les clubs de sport de la ville et la MJC ont tenté de séduire pour refaire le plein d’adhérents. Mais l’obligation de présenter un pass sanitaire, à partir du 30 septembre, pourrait impacter le retour dans les gymnases.

La fête annuelle du sport, organisée par la ville de Rodez, a bien eu lieu ce samedi, à Vabre. Une trentaine de clubs ont répondu à l’invitation, mais ils n’étaient pas franchement à la fête. Regroupés dans une "safe zone" où le pass sanitaire était de rigueur, les membres des clubs se sont quelque peu "ennuyés". La fréquentation (quelque 600 personnes) était pourtant là, même si elle était largement inférieure aux années sans covid.

Entre appréhension et espoir

La plupart des clubs constatent avoir perdu énormément d’adhérents. L’obligation d’un pass sanitaire à partir du 30 septembre, pour tous les adhérents des clubs, à partir de l’âge de 12 ans, n’arrange rien. Les présidents des clubs, interrogés attendent cette mesure avec appréhension. "C’est la grosse interrogation de la rentrée", note un membre du Grand Rodez natation. "C’est certain que le pass nous privera de nouveaux adhérents", souligne à son tour, Alain Cabaniols, président du club d’athlétisme. D’autres, comme au Judo Rodez Aveyron, tempèrent. "L’an dernier, nous avons eu de grosses pertes car il était quasiment impossible de venir faire du judo. Je pense qu’avec le pass, on aura des personnes qui vont revenir sur les tatamis", espère Daniel Marti, président du club. Même son de cloche du côté du ROC. "Je veux que les parents se sentent au contraire rassurés par le pass sanitaire. Aujourd’hui, nous avons déjà160 personnes inscrites et ce n’est pas fini, car ce n’est que le début des inscriptions. Au hand, nous sentons qu’il y a une grosse envie de renouer avec le sport et les gymnases", affirme de son côté Benoît Courtin, le président du ROC. Dans cette ambiance morose, il y a tout de même une bonne nouvelle. L’État promet de verser 50 € aux enfants prenant une licence. Ce "pass’Sport" s’adresse aux familles ayant reçu la prime de rentrée scolaire. Et c’est le député, Stéphane Mazars, qui est venu transmetttre ce message aux clubs.

Ce petit coup de pouce pourra-t-il inciter les parents à vacciner leurs enfants pour faire du sport ? La question reste posée.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

388 €

Vous cherchez un logement situé proche de l'IUT du Lycée Monteil et de tout[...]

82000 €

A VENDRE RÉSIDENCE GREEN PARK Dans une Résidence neuve située à 750m de l'I[...]

434 €

Situé au Domaine Du Val-Saint-Jean, appartement de type 2, bâtiment Eglanti[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?