Agnès Delmur : les 100 ans d’une mère exemplaire

Abonnés
  • "Une mère exemplaire qui a donné de belles leçons de vie à ses enfants".
    "Une mère exemplaire qui a donné de belles leçons de vie à ses enfants".
Publié le

Partager un moment festif autour de l’anniversaire,- et quel anniversaire !-, marquant l’accomplissement d’un siècle de vie de l’un de ses proches reste quelque chose de gravé à jamais dans les mémoires. Pas de doute que ce dernier dimanche d’août restera pour tous les enfants, petits-enfants, arrières petits-enfants, proches et voisins d’Agnès Delmur un moment frappé du sceau de l’inoubliable.

Née le 27 août 1921, au Cros sur la commune de La Fouillade, Agnès Rouquet était l’aînée d’une famille de sept enfants où le mot "labeur" marquait le quotidien de l’existence.

Une vie de dur labeur qui commença très tôt, comme pour beaucoup de sa génération. Lorsqu’elle épousait Léopold Delmur, le couple s’installa à la ferme de Toulzanes, son village tel un marqueur où toute sa vie durant, elle n’eut de cesse à partager avec son époux le travail de la terre afin de donner le meilleur à ses sept enfants : Simone, Hubert, Claudine, Josette, Denise, Françoise et Nicole. Mère, puis grand-mère "courage", Agnès aura tout fait pour que les siens ne manquent de rien et puissent à leur tour mener la barque de leur vie pour le meilleur. Avec toujours Toulzanes comme phare, lieu de retrouvailles et point d’ancrage des uns et des autres. Ses onze petits-enfants et ses vingt arrières petits-enfants n’ont pas manqué au cours de ce moment festif de se remémorer la douceur de vivre des lieux, le sens du partage porté par cette mamie toujours à l’écoute. Les syllabes de "Toulzanes" portent en elles et pour eux ce parfum de l’enfance que l’on voudrait éternel. Le regard pétillant d’Agnès, ponctue de quelques mots d’approbation les phrases des discours d’un de ses arrières petits-fils Maxime et d’un de ses gendres admiratifs. "Une mère exemplaire qui a donné de belles leçons de vie à ses enfants", glissera une de ses filles alors que la séance de photo pour immortaliser ce moment commençait. Présent, le maire de La Fouillade Dominique Rigal saluait aussi cette longévité d’Agnès, toujours à l’écoute et dont l’humilité sert d’exemple pour tous.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Marie-Hélène REGOURD
Voir les commentaires
L'immobilier à La Fouillade

353000 €

Dans le village, maison de 2007, avec piscine et jolie vue, construite sur [...]

359000 €

Charmante maison située à proximité des commerces dans un secteur calme sur[...]

106000 €

Dans le village, jolie maison ancienne de 105m2 sur 2 étages, avec un jardi[...]

Toutes les annonces immobilières de La Fouillade
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?