Football : une réforme des championnats régionaux sous le signe des relégations !

  • Pensionnaires de Régional 2, Luc-Primaube et Sources Aveyron auront fort à faire pour assurer leur maintien, en raison de la réorganisation des championnats.
    Pensionnaires de Régional 2, Luc-Primaube et Sources Aveyron auront fort à faire pour assurer leur maintien, en raison de la réorganisation des championnats. Archives Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

De nombreuses descentes sont prévues pour réduire le nombre d’équipes dans les divisions régionales, dont la première journée se joue ce week-end du 11 et 12 septembre

De quoi s’agit-il ?

Les divisions régionales se resserrent. Une réforme des championnats seniors se met en place cette saison, afin de réduire le nombre d’équipes engagées. « Nous répondons à une exigence du comité exécutif de la fédération, explique Jean-Bernard Biau, élu à la Ligue d’Occitanie et en charge du groupe de travail sur la réforme des championnats seniors. Nous devons revenir à des poules de 12 équipes, quelle que soit notre pyramide des championnats. »


Quel est l’état actuel ?

Pour la saison 2021-2022, qui débute ce week-end, la hiérarchie régionale comprend trois poules en R1, quatre en R2 et huit en R3. Les deux premières divisions sont composées de poules de 14 équipes (sauf deux, à 13), alors que le troisième échelon compte 12 formations par groupe (sauf un, qui en a 11). Ce qui fait 191 engagés sur la ligne de départ.


Quels changements ?

La pyramide des divisions ne sera pas modifiée par cette réforme. Avec des poules de 12, 180 formations seront en lice dans les championnats de Ligue la saison prochaine. « Il y a aura autant de descentes que nécessaire pour arriver à ce nombre, précise Jean-Bernard Biau. On va perdre des clubs qui vont descendre dans les districts. »

 

Combien y aura-t-il de descentes par divisions ?

Une chose est sûre, la lutte pour le maintien va concerner de nombreux clubs cette saison. En R1, il faudra finir 10e pour sauver sa tête. En R2, division la plus concernée, les deux moins bons 9es ainsi que les clubs de la 10e à la 14e place seront relégués. Soit jusqu’à six descentes pour certaines poules ! En R3, les six moins bons 9es ainsi que les trois derniers de chaque groupe seront condamnés à la descente en District. Ce schéma pourrait toutefois légèrement évoluer, en fonction du nombre de clubs d’Occitanie relégués de N2 en N3 en fin de saison.


Et les montées ?

Pour accéder à l’étage supérieur, quelle que soit la division, il faudra terminer à la première place de son groupe. Concernant les équipes de R2, une autre possibilité existe: les deux meilleurs 2es seront aussi promus en élite régionale.


Y aura-t-il d’autres évolutions dans les prochaines années ?

Selon Jean-Bernard Biau, cette réforme en cours pourrait en précéder d’autres, à court ou à moyen terme. Et après le nombre d’équipes, c’est le nombre de poules par division qui pourrait être concernée, là encore avec une volonté de réduire les championnats régionaux. La Ligue sera aussi impactée par une réforme à l’échelle nationale, puisque la Fédération française de football « souhaite réduire le nombre de groupes en National 3 », indique le dirigeant.

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?