Plan France relance : une année de soutien à l’Aveyron

Abonnés
  • L’entreprise SNAM, à Viviez,  a notamment été aidée dans son projet d’extension de ses capacités de production.
    L’entreprise SNAM, à Viviez, a notamment été aidée dans son projet d’extension de ses capacités de production.
Publié le

Rénovation énergétique, aides au développement, recyclage des friches, verdissement des véhicules ou primes à l’embauche… en un an, France relance a permis d’injecter des fonds bienvenus dans l’économie aveyronnaise.
 

"Aujourd’hui, près d’un an après le lancement du plan de relance le 3 septembre 2020, le constat est clair : le rebond est là. Il est même plus fort que prévu, ce qui a récemment conduit la France à réajuster ses prévisions de croissance de 5 à 6 % pour 2021. France Relance joue évidemment un rôle majeur dans cette dynamique". Pour le moins satisfait, le Premier ministre Jean Castex a célébré en ces termes l’anniversaire du Plan France relance, qui a bénéficié à de nombreux entrepreneurs et salariés aveyronnais. Il se décompose en trois volets, dont voici le détail des répercussions à l’échelle aveyronnaise.

Volet écologique

L’opération de rénovation de l’habitat MaPrimeRénov a bénéficié à 2 994 logements aveyronnais, permettant d’engager des travaux à hauteur de 44 145 476 €. MaPrimeRénov’permet de financer les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique d’une maison individuelle ou d’un appartement en habitat collectif. Par ailleurs, 303 structures agricoles ont bénéficié d’une prime à la conversion des agroéquipements.

Du côté de l’automobile, 1 058 primes à la conversion ont été versées ainsi que 652 bonus écologiques. Le bonus écologique et la prime à la conversion, cumulables entre elles, aident les particuliers comme les professionnels à l’achat de véhicules peu polluants.

France Relance a par ailleurs vocation à lutter contre l’artificialisation des sols avec le fonds pour le recyclage foncier des friches qui bénéficiera à cinq projets du département pour un montant d’aides de 1,9 million d’euros.

Volet compétitivité

Quatorze entreprises aveyronnaises ont été soutenues par une mesure de soutien à l’export. Le Chèque Relance Export prend en charge 50 %, dans la limite d’un plafond, des dépenses éligibles d’une prestation d’accompagnement à la commercialisation à l’international.

Soutien aux projets industriels dans les territoires : sept entreprises du département ont bénéficié de 3,7 millions d’euros pour réaliser un volume total de 37,5 millions d’euros d’investissement. Parmi les lauréats, l’entreprise JPM à Naucelle qui a lancé un projet de construction d’une nouvelle usine automatisée et robotisée 4.0 pour soutenir la fabrication de sa nouvelle benne aluminium connectée pour Véhicule utilitaire léger. Les 800 000 € injectés permettront la création de 27 emplois directs et la préservation de 170 autres.

L’entreprise ATS Laser à La Loubière profitera de cette aide pour moderniser ses outils de production ; SNAM, à Viviez, poursuivra un projet qui consiste en l’extension des capacités de production (en volume et en nature) de l’usine de recyclage de batteries et d’accumulateurs ; Phénix Batteries, à Decazeville, a été soutenu dans son projet de création d’une usine de fabrication de batteries de seconde vie à partir de batteries de véhicules électriques usagées.

Le guichet "Industrie du Futur" (fermé depuis le 12 mai) a pour objectif de permettre aux entreprises industrielles de numériser ou robotiser leurs processus et lignes de production. Vingt-six entreprises en ont bénéficié pour un montant d’investissement déclenché de 16 978 155 €.

Le soutien à la numérisation des TPE a généré l’accompagnement de 706 entreprises locales par le biais du dispositif France num, un accompagnement collectif destiné à sensibiliser les petites entreprises à l’intérêt de s’engager dans un processus de digitalisation. Enfin la baisse des impôts de production a concerné 3 490 entreprises bénéficiaires pour une baisse d’impôts globale estimée à 37 332 335 €.

Volet cohésion

Les jeunes sont les principaux destinataires de ce guichet d’aides par le biais de la mesure "Un jeune, une solution". Localement, 1 822 contrats d’apprentissage ont bénéficié d’une aide exceptionnelle destinée à accompagner financièrement les employeurs recrutant des apprentis (5 000 € pour un apprenti de moins de 18 ans, 8 000 € pour un apprenti majeur). Cette aide exceptionnelle a de plus concerné 182 contrats de professionnalisation et 1 782 jeunes ont pu, ici, toucher la prime à l’embauche

Le plan "1 jeune, 1 solution" s’adresse aux jeunes de moins de 26 ans éloignés du marché de l’emploi et aux jeunes de moins de 30 ans reconnus travailleurs handicapés.

En 2020 le département de l’Aveyron a bénéficié d’une enveloppe exceptionnelle de 5,6 millions d’euros au titre de la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) France Relance pour soutenir 34 projets représentant un coût prévisionnel de travaux de 25 millions d’euros. Quelques exemples : Millau, pour la réfection de la passerelle fixe de la Maladrerie ; communauté de communes Aubrac Carladez et Viadène pour la construction du pôle multiservices de Mur-de-Barrez ; communauté de communes du Pays de Salars pour la réhabilitation du complexe sportif ; commune de Saint-Geniez-d’Olt et d’Aubrac pour la création d’un réseau d’alimentation en eau potable ; Capdenac-Gare pour la réhabilitation du rez-de-chaussée d’un bâtiment communal ; Firmi pour la rénovation et mise aux normes de l’Ehpad.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Xavier Buisson
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?