Entraygues-sur-Truyère lance le premier festival "Orgue et cinéma" de France

  • Edouard Guévart et Jean-Pierre Bergey annoncent le premier festival "Orgue et Cinéma" à Entraygues.
    Edouard Guévart et Jean-Pierre Bergey annoncent le premier festival "Orgue et Cinéma" à Entraygues.
Publié le

Les Rencontres musicales du pays d'Entraygues et le Cinéma pour Tous s'associent pour promouvoir leur patrimoine local à l'échelle nationale du 17 au 19 septembre.

Au confluent du Lot et de la Truyère, on est habitué à faire des vagues. Les Journées mondiales de l'orgue ayant été annulées en 2020 et 2021, l'association Rencontres musicales du pays d'Entraygues œuvre de concert avec le Cinéma pour Tous de la cité Entrayole pour lancer le premier festival "Orgue et Cinéma" pendant les Journées européennes du patrimoine. "L'orgue est un instrument qui n'attire pas les jeunes car l'image liturgique lui colle. Nous voulons valoriser cet instrument, le rendre plus attractif", dit Edouard Guévart, membre des Rencontres musicales pour expliquer cette démarche atypique et même unique en France.

Causerie et orgue de Barbarie

Pour dépoussiérer l'orgue qui est en fait le précurseur du synthétiseur avec ces jeux permettant de jouer l'orchestre, et susciter des vocations, la journée de ce vendredi 17 septembre sera consacrée aux jeunes avec des séances pour les scolaires au cinéma suivi d'une visite de l'orgue dans l'église. Car l'histoire de l'orgue pourrait être un film, sauvé de la ruine dans un hangar de la région parisienne, il a retrouvé vie en 2014, inauguré en présence des plus grands organistes de France. La jeune prodige harpiste Zoé (premier prix aux concours de Monaco, St-Petersbourg), proposera une causerie-concert ce vendredi à 15h45 à l'église. Parents, adultes, simples curieux, sont évidemment conviés à ce récital de fin d'après-midi, non pas d'un faune, mais d'un orgue. 

Toujours dans cette volonté de donner un bain de jouvence à l'instrument organique par essence, un apéro-concert sera proposé samedi 18 septembre à 18h avec Nanie sur son orgue de Barbarie. Et dimanche, une conférence éclairera sur l'orgue et le cinéma. 

Au final, trois films seront projetés pour célébrer ce mariage où le 7e art a eu recours à la musique dès son origine, au temps du muet à l'instar du film "Alexandre Nevski" (samedi à 20h30). À voir aussi, le film "L'orgue" (samedi à 16h) qui apporte un angle politique en abordant le nazisme. Autre ambiance avec le film "En eaux troubles" (dimanche à 16h), où l'orgue offre une rédemption, une seconde vie au héros. Trois films mais aussi trois concerts avec notamment Franck Besingrand, Frédéric Munoz par ailleurs conférencier, professeur, titulaire au temple d'Alès et titulaire conservateur de l'orgue historique de Saint-Guilhem-le-Désert, auréolé de nombreux prix dans le monde. À noter enfin, la présence du cinéma itinérant avec "Mondes et Multitudes". "Cet événement est l'occasion de montrer la vitalité associative et culturelle d'Entraygues" conclut Jean-Pierre Bergey, président de l'association Cinéma pour Tous qui a pris un plaisir non dissimulé à dénicher des perles rares pour cette grande première.

 

Voir les commentaires
L'immobilier à Entraygues-Sur-Truyère

157900 €

à 5 min à pieds du CV,  Pavillon des années 1970 bâti sur un trés beau terr[...]

95000 €

A proximité immédiate du centre ville d'ENTRAYGUES, immeuble en pierre comp[...]

96300 €

Dans le centre ville d'Entraygues, nous vous proposons ce petit immeuble co[...]

Toutes les annonces immobilières de Entraygues-Sur-Truyère
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?