Bilal Hassani et Fatou Guinea pour "True Story" sur Amazon Prime Video : "L'histoire d'Adèle Exarchopoulos est exceptionnelle"

  • Bilal Hassani et Fatou Guinea pour "True Story" sur Amazon Prime Video
    Bilal Hassani et Fatou Guinea pour "True Story" sur Amazon Prime Video Courtesy of Amazon Prime
Publié le , mis à jour

(ETX Daily Up) - "True Story" revient le 30 septembre sur Amazon Prime Video pour une deuxième saison qui dévoilera six histoires vraies, inédites et personnelles racontées par Isabelle Adjani, Pierre Niney, Teddy Riner, Adèle Exarchopoulos, Tony Parker et Julien Doré. A la présentation de cette nouvelle saison, entre autres, Bilal Hassani et l'influenceuse et comédienne Fatou Guinea. Rencontre.

Comment vous êtes-vous retrouvés dans cette deuxième saison de "True Story" sur Amazon Prime Video ?

Bilal Hassani : Initialement, je ne savais pas qu'ils étaient en train de préparer une saison 2, mais quand je l'ai su, j'ai directement accepté. Surtout quand j'ai vu le casting ! Regardez-moi ces noms magnifiques. C'est que des meufs très très cool et je savais que j'allais vraiment bien m'amuser. On a tendance à faire des projets qui sont hyper fun, mais là on savait que ça allait être encore mieux que d'habitude et qu'on allait vraiment se marrer. En tout cas, moi je savais que j'allais me marrer donc j'ai directement accepté.

Fatou Guinea : Ce sont des gens avec qui je n'ai jamais travaillé, que j'ai vus sur les réseaux, mais que je ne connais pas personnellement. Mais ce sont des personnalités qui donnent envie. Quand tu vois Bilal toujours solaire, joyeux, Gaëlle un peu plus transcendante, tu te dis "mais ça va être un cocktail molotov, faut que je sois dedans" (rires). Quand ils te le proposent, tu ne peux pas dire non. Et au final, c'était trop bien. C'est l'une des meilleures expériences que j'ai eues depuis que je fais de l'influence. Rien à dire.

Comment s'est déroulé le tournage ?

Bilal : Même si ça avançait, qu'il y avait un bon rythme et qu'on avait beaucoup beaucoup de choses à faire, ça passait super vite parce qu'on riait tellement qu'on ne voyait pas le temps passer. On ne se rendait pas compte des journées... Le dernier jour, on s'est tous regardé en mode "Quoi ? C'est déjà terminé ?".

Fatou : On était dégoûté !

Bilal : C'était vraiment une ambiance de colonie de vacances. Tout était cool. Je ne pourrais même pas choisir entre les interviews ou le caméo. J'ai beaucoup aimé nos petits tournages pré-générique, les instants où on est un peu commissaire et qu'on va apprendre qui va être avec qui. C'est toujours hyper marrant. On s'est marré, c'est passé super vite.

Fatou : Franchement, on était une super équipe. On était efficace, dans la joie et dans la bonne humeur. Chacun est arrivé avec son énergie et sa bonne volonté. On se disait : "on fait un projet super, il faut que ça se passe bien et il faut que tout le monde se sente bien". Tout le monde se demandait : "Je suis belle comme ça ? Je suis beau comme ça ? Est-ce que comme ça, ça le fait ?", on se prenait en photo...

Bilal : On se prêtait des habits !

Fatou : On se motivait. Je n'avais pas de boucles d'oreilles et Léna m'en a données direct. C'était vraiment beaucoup d'entraides, beaucoup de bonnes vibes. Même le staff que chacun a ramené s'est entendu. Aujourd'hui, il y en a qui sont copines. 

Quelle est la "True Story" que vous avez préférée ?

Fatou : Pour ma part, je dirais Teddy Riner. Ca m'a beaucoup fait rire. Tony Parker, c'était à la fois touchant et très drôle, avec beaucoup de suspens. Les autres, j'ai décidé de ne pas les écouter et de les regarder en tant que spectatrice. Moi aussi, je veux avoir un moment de surprise. Mais d'après les dires de Bilal, celle d'Adèle [Exarchopoulos] est exceptionnelle. 

Bilal : Oui, je pense que c'est l'une de mes préférées. Au-delà du fait que c'est complètement fou ce qu'elle raconte, tu n'arrives pas à la croire, et pourtant c'est vrai. C'est à la fois drôle et très touchant et en même temps, elle nous a ouvert son coeur. J'ai vraiment adoré entendre l'histoire et j'aurais même aimé la vivre avec elle tellement c'est fou. Je trouve que Tony Parker aussi était très touchant. J'ai été un peu ému. Il y a un côté un peu paternel, un côté très mignon. Sans trop spoiler.

Et vous, avez-vous une "True Story" à nous raconter ?

Bilal : Je suis parti en me disant "oh mais je pourrais le faire aussi ! Je suis sûr que j'ai plein de trucs à raconter". J'arrive, j'entends les histoires, je me suis dit "ok, je vais aller vivre encore un petit peu et je reviendrai parce qu'ils leur arrivent des trucs de fou ! Même quand les filles me racontaient les histoires des autres, j'étais assez surpris. Donc je ne sais pas si je pourrais apporter quelque chose d'assez dingue pour l'instant. Mais je pourrais raconter peut-être... Oui bon, il y a peut-être des petites histoires que je pourrais dire mais en tout cas je ne vais pas les raconter aujourd'hui parce qu'il faut bien les garder au cas où on m'appelle pour la saison 3. 

Fatou : C'est exactement ça. Moi je me dis que je n'ai pas encore assez de bouteille, mais avec mon vécu, qu'est-ce qu'on va rigoler ! Mais moi aussi je ne dis rien... Il faut qu'Amazon m'appelle pour la saison 3 (rires) !

Bilal : Et tout marche dans le secret ! Ce qui était cool avec toutes les histoires que vous allez découvrir dans le programme c'est qu'on ne les connaissait pas avant. Tout le monde va pouvoir découvrir des choses sur des personnes incroyables. Que ce soit des sportifs ou des acteurs ou d'horizon complètement différent. Si vous êtes fans de ces gens-là et que vous pensez tout savoir d'eux, regardez True Story, vous allez vraiment être très très surpris.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?