Rodez : la statue-menhir de la Verrière prend place au musée Soulages

Abonnés
  • La statue menhir de la Verrière a rejoint le musée Soulages pour dialoguer avec les outrenoirs.
    La statue menhir de la Verrière a rejoint le musée Soulages pour dialoguer avec les outrenoirs. Centre Presse - José Antonio Torres
Publié le

Le musée Fenaille vient de prêter la superbe statue-menhir de la Verrière. L'œuvre préférée de Pierre Soulages, celle qui a produit un choc esthétique chez lui et un besoin impérieux de créer. La statue trône aujourd'hui à côté du quadriptyque outrenoir peinture 162x724. Un dialogue dans le temps. 

Voilà de quoi inciter davantage les amateurs d'art à pousser les portes du musée Soulages, pour ce week-end dédié au patrimoine. Le musée Soulages vient en effet de recevoir un beau cadeau de la part du musée Fenaille : la statue-menhir de la Verrière. Une statue stèle faisant partie d'un groupe de cinq sur un corpus de 156. Au-delà de la beauté esthétique de l'œuvre, c'est ce qu'elle symbolise qui fait sens. En effet, et c'est peu connu, Pierre Soulages a toujours été fasciné par ces stèles. "La statue de la Verrière est sa préférée", dit Aurélien Pierre, directeur du musée Fenaille.  "Il existe une photo de cette statue, prise par Colette Soulages, dans les années 70", ajoute Benoît Decron,  directeur et conservateur en chef  du musée.

On ne le dit pas assez, mais Pierre Soulages est entré au musée Fenaille, en tant que collectionneur et  archéologue amateur. Il a fait don de ses trouvailles (trouvées vers Gages)  au musée Fenaille où il a vu pour la première fois une statue menhir. "Lorsque pour la première fois j'ai vu les stèles gravées du musée Fenaille, ce fut un choc. Ces pierres venant de loin, allaient loin en moi", confie Pierre Soulages. "Cette force évocatrice ne l'a jamais quitté. Pierre Soulages est un artiste moderne qui a modernisé  la vision que les artistes pouvaient  avoir sur l'art préhistorique. C'est un des premiers à le faire. D'autres l'ont fait après. C'est notamment le cas du courant Cobra", souligne Benoît Decron. 

Le prêt de  la Verrière renforce donc le lien entre les deux musées de Rodez. Deux lieux  où Pierre Soulages a posé son empreinte. Dans un second temps, c'est le musée Soulages qui prêtera une eau-forte  ainsi qu'une matrice. Le dialogue des deux musées se poursuivra donc comme il a commencé. "Le musée Soulages et le musée Fenaille entretiennent des liens forts liés à l'histoire  même de Pierre Soulages", aime à rappeler Benoît Decron. 

En attendant, la statue- menhir continuera de garder son mystère. Un mystère rehaussé par la pénombre du musée, comme si elle était encore plongée dans une grotte, tout près de son sculpteur. De lui, Pierre Soulages dira "Je me suis senti proche de l'homme qui avait gravé ainsi, sculpté ainsi". 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

680 €

Place Emma Calvé. Appartement de type 3, dans résidence sécurisée, avec asc[...]

318 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Entrée, cuisine équipée (pla[...]

332 €

LOCATION APPARTEMENT T1 RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale avec[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?