Rodez : les curieux au rendez-vous du patrimoine local

  • Les fidèles se sont relayés pour conduire les visites.
    Les fidèles se sont relayés pour conduire les visites.
  • Les compagnons du devoir ont aussi ouvert leurs portes, rue Cambon.
    Les compagnons du devoir ont aussi ouvert leurs portes, rue Cambon.
  • Dans les jardins de l'évêché.
    Dans les jardins de l'évêché.
Publié le

Au fil des ans et des éditions, le succès des Journées du patrimoine ne se dément pas.

Après une édition 2020 en demi-teinte, les organisateurs des Journées du patrimoine avaient à cœur d’ouvrir en grand les portes de lieux emblématiques de la ville pour faire (re) découvrir au plus grand nombre les richesses patrimoniales qu’ils renferment. Des lieux emblématiques classiques, comme la chapelle Paraire, les Archives départementales, l’ancien haras de roder, ou encore, notamment, l’ancien évêché et son jardin à la française. Mais des lieux beaucoup moins connus ont également décidé de se dévoiler, à l’image de la médiathèque qui a ouvert ses réserves et son fonds ancien, ou encore la mosquée de la rue de Bamberg.

La mosquée fait le plein

Un lieu de culte que de nombreux Aveyronnais avaient envie de découvrir. "C’est seulement la troisième fois depuis la création des lieux, au début des années 2000 que la mosquée ouvre ses portes au public", indique Marie-Claude, une quinquagénaire ruthénoise venue avec une amie, dès l’ouverture des portes, pour en savoir davantage sur les musulmans, l’islam et l’association culturelle des musulmans de Rodez. Et de ce côté-là, elle a été servie puisque leurs hôtes étaient bien décidés à jouer cartes sur table en levant le voile sur tous les sujets abordés par les visiteurs. Que ce soi sur la religion en général et l’islam en particulier, le mode de fonctionnement des lieux, le financement de sa construction et beaucoup d’autres choses encore. " C’est vraiment intéressant, confie une dame à l’issue de la visite. Je la recommande car toutes les explications fournies sur place mettent à mal bon nombre d’idées reçues."

Les échanges se sont poursuivis autour du traditionnel thé à la menthe et les petits gâteaux. Avis aux amateurs, la mosquée est ouverte à la visite ce dimanche, de 10 heures à midi, et de 14 h 30 à 16 h 30.

L’évêché et ses jardins à la française font l’unanimité

Des mois que le site n’était visité que par les oiseaux. Hier, ils ont été contraints de le partager avec les nombreux Aveyronnais qui avaient décidé de le découvrir à l’occasion des Journées du patrimoine. Si l’ancien palais épiscopal laisse à voir de nombreux trésors patrimoniaux, ses plafonds en caissons notamment, le jardin qu’il cache fait toujours autant d’effets à ceux qui le découvrent pour la première fois. Certes, si l’on se réfère uniquement aux essences qu’il renferme, sa beauté n’a rien d’exceptionnelle. Mais les rangées de buis typiques des jardins à la française entrecoupées d’arbres, offrent de belles perspectives.Sans oublier le fait qu’il soit suspendu et offre ainsi une vue imprenable sur le boulevard d’Estourmel (et le marché qui s’y tenait hier). Ceux qui rateront le coche demain, devront patienter un an pour arpenter les lieux. Et ça, de l’avis quasi unanime des personnes rencontrées sur place : "C’est bien dommage !"
R.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

332 €

LOCATION APPARTEMENT T1 RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale avec[...]

284 €

RODEZ : Studio lumineux dans un petit collectif à proximité IUT, Lycées Lou[...]

60 €

GARAGE INVIDIDUEL SITUE RUE ABBE BESSOU[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?