Aveyron : bon sens et plaisir font écho avec les Jugeotes

  • Hélène Blanc a créé Les Jugeotes lors de l’été 2020 et elle travaille déjà avec 31 créateurs de toute la France.	Rui Dos Santos
    Hélène Blanc a créé Les Jugeotes lors de l’été 2020 et elle travaille déjà avec 31 créateurs de toute la France. Rui Dos Santos Rui Dos Santos
Publié le

Installée à Cassagnes-Bégonhès, Hélène Blanc a lancé cette marque voilà tout juste un an. Avec, pour objectifs, de dénicher des talents et de valoriser des savoir-faire, proposant des objets beaux et utiles pour le quotidien. Au total, une trentaine de créateurs issus de tout l’Hexagone nourrissent sa sélection.

"Je crois qu’il est possible de remettre du bon sens, tout gardant du plaisir, dans les actes d’achat, et ainsi contribuer concrètement à lutter contre les ravages de la consommation effrénée au détriment de l’humain et de la planète". En une phrase, écrite en lettres majuscules au-dessus de sa table de travail, Hélène Blanc plante le décor. Femme engagée, avec des convictions fortes, elle a donc décidé de "passer de la parole aux actes" en donnant naissance aux Jugeotes. Cette jeune marque est ainsi née lors de l’été 2020, a été déposée officiellement en novembre et le site internet www.les-jugeotes.fr a vu le jour au printemps de cette année.

"Je propose une sélection d’objets beaux et utiles pour le quotidien", se réjouit la chef d’entreprise. Qui se définit volontiers comme "une dénicheuse de talents". Elle poursuit sur le sujet : "L’ambition est ainsi de valoriser des savoir-faire avec des produits de marques pas ou peu connues, portées par des personnes seules ou bien des petites unités de dix salariés maximum". Quand elle a trouvé son bonheur, "pour faire celui de mes clients", Hélène Blanc achète une partie du stock pour vendre ensuite, soit en ligne via son site internet, soit chez des particuliers.

"La mission que je me suis fixée est de faire découvrir et partager des coups de cœur, guider, conseiller, faciliter le choix de produits utiles, beaux, durables, transmissibles, qui sont fabriqués par des petites entreprises et des créateurs en France, pour des achats en conscience et respectueux". Après quelques mois seulement d’activité, elle n’a pas perdu de temps puisqu’elle travaille déjà avec 31 créateurs à travers tout l’Hexagone, dont quatre en Aveyron, et s’appuie sur 110 références. Ses cibles sont "principalement des femmes âgées de 25 à 65 ans, attentives à une consommation raisonnée, juste et éthique". Elle propose des objets pour les enfants, avec une gamme importante de jeux et une autre baptisée "rêveries", pour la maison, pour les adultes. "Je suis fière d’avoir fait naître ça, c’est cohérent avec mon parcours, insiste-t-elle, avec un immense sourire. C’est quelque chose qui a du sens, sans négliger la touche de l’originalité". Et de préciser : "Chaque produit a une histoire. J’aime la raconter. C’est la raison pour laquelle j’aime bien présenter mes produits dans des marchés d’été, des lieux atypiques comme des épiceries, des brocantes, ou encore des espaces de coworking, des boutiques indépendantes".

Comme elle ne manque pas d’idées, elle travaille également sur "des partenariats avec des créateurs aveyronnais, et plus largement d’Occitanie, pour le développement de nouveaux produits en multi-collaboration". Si ces partenaires se comptent aujourd’hui sur les doigts d’une main, elle mise "sur une dizaine très rapidement". Comme elle fonde "beaucoup d’espoirs" sur un autre dossier auquel elle consacre énormément d’énergie : une offre, réservée aux professionnels, de neuf coffrets sur trois thématiques : "Prendre le temps", "Partager, déguster, picorer", "Tout propre". "C’est, en effet, un gros enjeu pour moi, confirme-t-elle. Je m’adresse aux PME de vingt à trente personnes, qui veulent faire ensuite plaisir aux salariés ou aux clients". Pour elle, tous ces chantiers doivent concourir à "installer pleinement la marque Les Jugeotes". Alors qu’elle vient de souffler sa première bougie !

"Cette marque était une évidence"

Le rêve est donc devenu réalité pour Hélène Blanc. Née en 1985, originaire de Baraqueville, cette maman de deux enfants (6 et 3 ans), installée aujourd’hui à Cassagnes-Bégonhès, dont elle est conseillère municipale, a grandi en milieu rural, dans une famille d’agriculteurs biologiques. "Le bon sens paysan et la qualité au sens large sont des qualités chères à mes yeux", souligne-t-elle. C’est ainsi qu’elle est sensibilisée depuis toujours aux goûts, au consommer local, aux bons produits... "Je déniche, je fouille depuis l’enfance, je suis toujours curieuse et je fais de la veille afin de découvrir de nouveaux savoir-faire, du beau, de l’artisanat, détaille ainsi, avec conviction, la trentenaire. Consommatrice de seconde main, et très sensible à l’environnement, je prône les achats d’occasion en premier lieu et les achats éthiques pour les objets neufs".

Du coup, pas de doute, la naissance des Jugeotes était "comme une évidence" pour cette architecte d’intérieur de formation qui avait fait ses études à Toulouse et Bordeaux avant de "prendre un virage pour un nouveau défi professionnel". Elle a ainsi travaillé pendant plus de six ans à Arvieu chez Laetis, où elle a accompagné des entreprises pour la création de sites. Jusqu’à la fin du mois de juin 2020...

Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Cassagnes-Bégonhès

213000 €

Au coeur d'un village paisible, corps de ferme constitué d'une maison pouva[...]

790 €

Maison de campagne, entièrement rénovée, dans un lieu-dit à 20 mn de La Pri[...]

Toutes les annonces immobilières de Cassagnes-Bégonhès
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?