Christian Bonal devient Monsieur transhumance en Aubrac

  • Christian Bonal, debout, succède à Serge Niel, assis au premier plan, à la tête de l'association organisatrice de la transhumance sur l'Aubrac.
    Christian Bonal, debout, succède à Serge Niel, assis au premier plan, à la tête de l'association organisatrice de la transhumance sur l'Aubrac.
  • Preuve de l'attrait de la transhumance, le public est venu nombreux à l'assemblée générale à St-Chély-d'Aubrac
    Preuve de l'attrait de la transhumance, le public est venu nombreux à l'assemblée générale à St-Chély-d'Aubrac
Publié le

Après quinze ans de bons et loyaux services, Serge Niel a laissé sa place à Christian Bonal à la tête de l'association Traditions en Aubrac, organisatrice depuis 40 ans de la transhumance.

Une page se tourne pour l'Aubrac avec le départ de Serge Niel qui fut pendant quinze ans le président de l'association Traditions en Aubrac, organisatrice de la transhumance. Mais ce ne sont pas les deux années sans transhumance à cause du Covid-19 qui ont poussé l'éleveur d'Aulos, commune de St-Chély-d'Aubrac, au bord du chemin. Décision était prise d'amener du sang neuf et l'assemblée générale de l'association à St-Chély-d'Aubrac justement, a validé la candidature proposée de Christian Bonal. "Il y a du chantier, il faut mettre en musique l'ensemble", confie cet éleveur de St-Côme-d'Olt, figure incontournable de l'association depuis de nombreuses années. Président du comité des fêtes de Salgues, il a organisé pendant une décennie les fameux repas sous chapiteau à Aubrac et fut aussi président de l'association Boeuf fermier Aubrac pendant sept ans. Autant dire qu'il connaît le plateau comme sa poche où se trouve le laguiole. "L'Aubrac a été mise en lumière par la transhumance. Il y a quarante ans, personne ne connaissait l'Aubrac. On a donné une visibilité au territoire, on est en phase avec la société actuelle", rappelle-t-il. Preuve en est aujourd'hui de son impact médiatique.

Faire rencontrer éleveurs et consommateurs

Pour poursuivre sur cette voie qui rassemble 20000 personnes à la transhumance, l'assemblée générale a permis d'énumérer de nombreuses pistes. "Nous réorganiserons le centre du village d'Aubrac pour avoir moins de foule en gardant le salon du Terroir mis en place par Serge Niel. Ce  dernier a aussi lancé l'idée d'un chemin parallèle à la transhumance reliant la station du Pouget à Aubrac avec un point d'animation au milieu pour attirer un autre public. Nous envisageons aussi un point de rencontres à la sortie d'Aubrac, vers le Royal et route de St-Geniez pour permettre de faire rencontrer éleveurs et consommateurs." Ce lien a été mis en place à trois reprises cet été par l'association et fut couronné de succès en permettant d'expliquer, d'être en prise avec la réalité. 

En attendant le 22 mai 2022, date retenue de la prochaine transhumance, il est possible de se replonger dans la longue et belle histoire de la transhumance à travers l'ouvrage photographique qui vient de sortir pour fêter son 40e anniversaire. Quant à la crainte d'une perte d'engouement pour cet événement, celle-ci peut être balayée d'un revers de main en constatant que la Davalada, randonnée symbolisant la descente des troupeaux quand la transhumance fête la montée des troupeaux en estive, fixée le 10 octobre prochain, affiche complet depuis un long moment.

Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Chély-D'aubrac

54000 €

Cette maison nichée au coeur d'un village aux portes de l'Aubrac saura vous[...]

750000 €

Exclusivité exceptionnelle ! VIAGER LIBRE : le couple vendeur libérera (sou[...]

267500 €

Trés bel ensemble immobilier sur une parcelle de 4400 m2 environ, composé :[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Chély-D'aubrac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?