Le patrimoine vécu "Au fil de l’eau"

  • Le lavoir a repris du service en cette Journée du patrimoine.
    Le lavoir a repris du service en cette Journée du patrimoine.
  • Sous une pluie fine les visiteurs découvrent Barriac
    Sous une pluie fine les visiteurs découvrent Barriac
Publié le

Au fil de l’eau, un thème original bien choisi et passionnant qui atteste de l’importance de l’eau pour la vie humaine et animale.

L’eau était au rendez-vous sur terre et dans le ciel en cette journée du patrimoine. Et elle n’a pas découragé les habitants qui ont suivi toutes les animations mises en place dans les villages de la commune sous l’égide de la municipalité.

Dès le matin, à Barriac, Jean-Louis Montarnal (adjoint à la commune) et Christian Foulcran accueillaient les arrivants pour une visite commentée du patrimoine vernaculaire du village. "D’importantes sources ici ont permis aux hommes d’édifier des constructions appelées fontaines ; une de ces sources a été captée à Grezes pour créer un réseau de distribution d’eau potable en 1936, 2 ans avant Bozouls", précise Christian. En continuant on découvre la fontaine de la Lande, celle du Mas Majou, la fontaine du Gouzals ; toutes restaurées ou en cours par l’association de sauvegarde du Patrimoine de Barriac. Les mares de la Vignerie et des Escuders présentent également un intérêt. À Curlande une soixantaine de visiteurs et curieux découvraient la pompe bélier construite pour alimenter une exploitation agricole : un procédé inventé par Joseph Montgolfier en 1792. À Curlande l’eau de la source prend un dénivelé de 7,5 m où est installée la pompe afin de l’amener 32 mètres plus haut et approvisionner l’exploitation.

La résurgence du ruisseau l’Alrance à 520 m d’altitude alimentait en eau le lavoir, habitants et animaux de Bozouls qui venaient quotidiennement s’approvisionner. En 1938-1939, grâce à l’électrification, deux pompes sont installées pour alimenter un château d’eau sur le plateau. Cette installation est tombée en désuétude à la fin des années 50, mais est toujours visible.

Ce jour, l’AAPPMA a présenté une démonstration d’utilisation des abreuvoirs en écloserie de truitelles. Le lavoir a repris du service à l’ancienne pour le plus grand bonheur des visiteurs.

La ville était pourvue de sept moulins et le plus célèbre est celui du canyon dont la propriétaire Aurore Girardi l’a ouvert au public. Un bénévole passionné a décrit les différents moulins à l’aide de diapositives et de schéma. Le public était venu nombreux pour la bâtisse, mais aussi pour s’approcher de la cascade du Dourdou.

La journée s’est prolongée au lavoir de Gillorgues et poursuivit en salle où Yves Durand a enjoué petits et grands par ses divers contes dits avec humour.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Bozouls

199000 €

Superbe terrain à aménager d'environ 9000m² Avec une grande parti goudron[...]

108000 €

Ancienne grange/étable de 140 m2 par niveaux sur une parcelle de 4 900 m2 e[...]

62500 €

Terrain de 728 m2 viabilisé et libre de constructeur dans un lotissement. I[...]

Toutes les annonces immobilières de Bozouls
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?