Attention au surdosage de vitamine D chez les nourrissons

  • Le surdosage de vitamine D chez les nourrissons peut entraîner un taux excessif de calcium dans le sang, aussi appelé hypercalcémie.
    Le surdosage de vitamine D chez les nourrissons peut entraîner un taux excessif de calcium dans le sang, aussi appelé hypercalcémie. naumoid / Getty Images
Publié le , mis à jour

(ETX Daily Up) - La vitamine D est essentielle pour le bon développement osseux des bébés. Mais, elle doit être prudemment dosée. L'Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale lance un appel à la prudence après trois cas de surdosage à la vitamine D chez des nourrissons en France et recommande l'utilisation de médicaments plutôt que de compléments alimentaires. 

La vitamine D est un allié pour la croissance des tout petits. Pourtant, "un excès en vitamine D peut avoir de graves conséquences sur leur santé et menacer le pronostic vital", rappelle l'Anses dans un communiqué. Pour mesurer de manière sûre et efficace, l'agence déconseille l'utilisation de compléments alimentaires enrichis en vitamine D et recommande l'utilisation de médicaments. Ces derniers "garantissent en effet une information claire en termes de doses, de précautions d'emploi, de risque d'effets indésirables et de surdosage". 

Quels sont les risques ? 

Le surdosage de vitamine D chez les nourrissons peut entraîner un taux excessif de calcium dans le sang, aussi appelé hypercalcémie. Entre 2020 et 2021, l'agence a comptabilisé trois cas dans l'hexagone qui font suite à la prise de compléments alimentaires destinés aux adultes. 

"De nombreux autres cas de mésusage de compléments alimentaires contenant de la vitamine D conduisant à une intoxication de nourrissons sont publiés dans la littérature", rappelle l'Anses dans un avis publié en juillet, "cela montre que ce risque est déjà connu et que les mesures prises sont insuffisantes pour empêcher de nouvelles intoxications."  

Les cas français restent isolés selon les pays membres du réseau "Nutrivigilance" chargé d'identifier "rapidement d'éventuels effets indésirables liés à la consommation de certains aliments". Seuls les Pays-Bas communiquent sur un cas de vomissements survenu en 2015 chez un nourrisson d'une semaine après un surdosage de vitamine D. 

Quelles recommandations ? 

Dans un avis publié en juillet, l'Anses rappelle ses recommandations quant à l'utilisation des compléments alimentaires chez les consommateurs : 

- Signaler à un professionnel de santé tout effet indésirable survenant après la consommation d'un complément alimentaire ;

- Respecter les conditions d'emploi fixées par le fabricant ;

- Éviter des prises multiples, prolongées ou répétées au cours de l'année de compléments alimentaires sans avoir pris conseil auprès d'un professionnel de santé (médecin, diététicien…) 

- Être très vigilant vis-à-vis des allégations abusives ;

- Être très vigilant quant à l'achat de produits vendus dans les circuits non traditionnels (internet) et sans conseil individualisé d'un professionnel de santé.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?