Les écoliers parisiens vont-ils pouvoir "tomber le masque" ?

  • Avec un taux d'incidence actuel de 80,4 cas pour 100 000 habitants, Paris et les départements de la petite couronne ne sont pas les mieux placés.
    Avec un taux d'incidence actuel de 80,4 cas pour 100 000 habitants, Paris et les départements de la petite couronne ne sont pas les mieux placés. Repro CP
Publié le

À partir du 4 octobre et selon les annonces faites ce mercredi par Gabriel Attal, les élèves de primaire pourraient se débarrasser de leurs masques... si le taux d'incidence le permet.

L'affaire est plutôt mal engagée dans la Capitale... Au 4 octobre, dans les départements où le taux d'incidence sera en dessous de 50 cas pour 100 000 habitants, les écoliers de primaire auront la possibilité d'enlever le masque en classe.

Un nouveau répit bienvenu pour les petits, qui ont déjà la possibilité d'aller sans leur masque en récréation mais, pour l'heure, toujours obligés de le porter en classe. Cet allègement s’inscrit dans le passage du niveau 2 au niveau 1 du protocole sanitaire à l’école, dans ces zones où l’épidémie de Covid-19 est la moins active.

Avec un taux d'incidence actuel de 80,4 cas pour 100 000 habitants, Paris et les départements de la petite couronne ne sont pas les mieux placés pour bénéficier de ce nouvel allègement alors que 72 départements sont déjà sous ce seuil.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?