Moyrazès : la Fabriculture innove, invente et fabrique des équipements sur mesure

  • Vincent Legris et Pascal Mouysset dans leur atelier.
    Vincent Legris et Pascal Mouysset dans leur atelier. José A. Torres
  • Vincent Legris et Pascal Mouysset dans leur atelier.
    Vincent Legris et Pascal Mouysset dans leur atelier. José A. Torres
  • Vincent Legris et Pascal Mouysset dans leur atelier.
    Vincent Legris et Pascal Mouysset dans leur atelier. José A. Torres
Publié le , mis à jour

Installée à Moyrazès, l’entreprise de Vincent Legris et Pascal Mouysset travaille notamment dans le domaine agricole, mais pas que.

Il est des entreprises qui ne connaissent pas la crise. Il en va ainsi de la "Fabriculture". Installée à son origine en Normandie, la "Fabriculture", société créée par Vincent Legris en 2012, a rejoint avec son créateur le village de Moyrazès en 2017. Et depuis, son développement ne s’est jamais démenti, son activité doublant même quasiment d’une année sur l’autre. Le concept de cette activité est de concevoir et de fabriquer des outils et des équipements agricoles destinés aux particuliers, aux professionnels et/ou aux associations.

Il s’agit exclusivement d’outils le plus souvent inspirés de concepts traditionnels, utilisés dans l’agriculture paysanne, que l’on parle de maraîchage, d’élevage, de transformation agroalimentaire… Selon leurs concepteurs, " ces outils sont fabriqués de manière artisanale, dans une démarche écoresponsable. On mise sur la qualité et la durabilité de nos produits, tout à l’inverse de l’obsolescence programmée. "

Jusqu’à l’étranger

La "Fabriculture", ce sont donc des outils sur mesure, en séries ou à l’unité, et parfois en sous-traitances, pour tout ce qui a trait au jardinage, à l’agriculture et à la maison. S’appuyant sur un bureau d’études maison, l’entreprise de Moyrazès assure sa production de A jusqu’à Z, travaillant notamment dans les secteurs de la métallerie et de la ferronnerie et plus rarement du bois.

Outre Vincent Legris et son associé Pascal Mouysset (depuis 2020), la société emploie une dizaine de salariés. Ces derniers mois, la surface de l’outil de production a été triplée, sur plus de 1 400 m2 d’ateliers, pour mieux répondre à la demande. Les réalisations de la "Fabriculture" se vendent partout en France et jusqu’en Suisse ou en Belgique. Et les ventes à l’export pourraient bien s’intensifier de par un récent partenariat conclu avec une société qui commerce dans le monde entier. Une expansion qui n’empêche pas de répondre aux préoccupations plus locales, quand sont fabriqués des moules en inox pour le restaurant de Moyrazès ou des sondes de prélèvements en laiton pour la RAGT.

Une chose est sûre, quelles que soient les perspectives de développement, pour Vincent Legris, pas question de quitter la campagne aveyronnaise. " Ah non, surtout pas ! Nous sommes vraiment très bien à Moyrazès, C’est ici que nous comptons nous développer et nulle part ailleurs. Notre idée est de participer à dynamiser le milieu rural et sûrement pas l’inverse. Et puis cela nous permet de rester au contact de la terre et des gens qui la font vivre. C’est l’essence même de notre métier. "

Une activité primée

L’activité de la "Fabriculture" ne passe pas inaperçue. Primée par le Rotary Club de Rodez et récompensée d’un prix de l’innovation par les instances régionales de l’association, elle a également reçu une délégation de la Région Occitanie en fin d’année dernière. Une reconnaissance amplement méritée pour une entreprise qui porte en étendard la Campagnole. Cet outil de jardinage qui permet de travailler la terre sans la retourner en risant les mottes, vendues à plusieurs milliers d’exemplaires dans toute la France, est devenu emblématique de la "Fabriculture". Mais c’est loin d’être sa seule création, aux côtés de laquelle on pourrait citer l’arrache rumex (outil servant à arracher toutes les plantes à racines pivotantes), le "bionneur" (outil de jardin polyvalent avec ses deux extrémités tranchantes), la fagoteuse (dispositif simple et manuel pour valoriser ses tailles de haies, d’arbres, de sarments de vigne), le k-tchak (broyeur de végétaux manuel destiné aux semi-professionnels et particuliers)…

L’alimentaire et la cuisson sont également aux rayons de l’entreprise, qui fabrique des fonds filtrants, des fours solaires ou des machines de presse. Au total, un ensemble de prestations qui a assis la réputation d’une société bien ancrée dans le territoire aveyronnais.

Contact : contact@lafabriculture.fr ou 05 65 71 95 21.

François Cayla
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-La-Source

1000 €

MAISON TYPE 6/7 SITUEE SUR LA COMMUNE DE SALLES LA SOURCE DE PLUS DE 200 M2[...]

974000 €

En exclusivité - Bien d'exception en AVEYRON, dans un village touristique à[...]

79900 €

Amoureux du Vallon, venez découvrir cette charmante maison à rénover ! Haut[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-La-Source
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?