La seconde main, une pratique déjà bien ancrée dans les habitudes des Français

  • Les Français privilégient le don et la revente lorsqu'ils ne portent plus leurs vêtements.
    Les Français privilégient le don et la revente lorsqu'ils ne portent plus leurs vêtements. tataks / Getty Images
Publié le , mis à jour

Nombreux sont les Français qui ont déjà testé et approuvé la seconde main au point d'y avoir quasi systématiquement recours lorsqu'il s'agit de se débarrasser de leurs vêtements, révèle une étude. Reste que la durée de vie de ces mêmes vêtements ne dépasse que rarement les dix ans, et qu'une minorité se tourne toujours vers la benne à ordures pour faire de la place dans son dressing.

Que faites-vous de vos vêtements lorsque vous ne les portez plus ou qu'ils ne sont plus adaptés à votre morphologie ? Pour réduire l'impact environnemental de sa garde-robe, il conviendrait de leur donner une seconde vie, et ça tombe bien car c'est une pratique qui semble déjà ancrée dans le quotidien des Français. Une étude réalisée par OpinionWay pour Clearpay* révèle que plus de la moitié des consommateurs français (51%) déclarent les donner à une association ou une œuvre caritative, 30% à leur entourage, et 28% les destinent à la revente. On observe toutefois des disparités en fonction de l'âge, les plus jeunes, âgés de moins de 35 ans, privilégiant la revente, quand les plus de 35 ans se tournent majoritairement vers le don à une association (56%).

La seconde main apparaît comme l'une des alternatives idéales pour agir en faveur de la planète, mais plus d'un tiers des Français ne semblent toujours pas y adhérer.

Parmi eux, 26% avouent conserver leurs vêtements même lorsqu'ils ne les portent plus, et 11% déclarent les jeter à la poubelle, dont 15% de sondés âgés de moins de 35 ans. Dans la même veine, seulement près d'un quart des Français (24%) conservent leurs vêtements et accessoires plus de 10 ans en moyenne, contre 20% qui ne les gardent pas plus de 3 ans dans leur dressing. En moyenne, un article de mode est conservé 6 ans et 3 mois dans l'Hexagone.

Shopping en ligne contre magasins physiques

L'étude s'est également intéressée aux lieux vers lesquels les Français se tournent pour leurs achats d'articles de mode. Les magasins de vêtements neufs arrivent en première position (78%), devant les rayons mode des grandes surfaces (67%), les sites généralistes comme Amazon ou Cdiscount (64%), les sites des magasins de mode (62%), et les sites de mode multimarques tels que Zalando ou Sarenza (53%).

Les sites de revente n'arrivent que bien après, portés par 41% du panel. Notons une fois encore un clivage générationnel. Les moins de 35 ans privilégient le shopping hybride - magasins de mode à 85% et sites des magasins de mode à 79% - alors que leurs aînés préfèrent le shopping physique - magasins de mode à 76% et rayons mode des grandes surfaces à 67%.

Ce qui ne change pas en revanche, et ce quel que soit l'âge, c'est le prix qui demeure le principal critère lors de l'acte d'achat d'un article de mode avec une moyenne de 7,9. Suivent la qualité (7,8), les promotions (7,5), le fait que l'article soit made in France (6,4), et sa provenance (6). Notons qu'avec une moyenne de 2,5, les recommandations des influenceurs ne pèsent pas lourd lors de l'acte d'achat, bien que les plus jeunes s'y fient bien plus que le reste des sondés (4).

Reste que ce sont justement les moins de 35 ans qui dépensent le plus pour la mode, avec un budget moyen de l'ordre de 116 euros par mois, contre 70 euros pour leurs aînés.

* Cette étude OpinionWay-Clearpay a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne, les 28 et 29 juillet 2021, auprès d'un échantillon de 1.024 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans ou plus.
Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?