Le "fait maison" de retour dans les cantines d'Ile-de-France

  • Ce nouveau mode de fonctionnement permet plus de flexibilité, mais aussi moins de gaspillage.
    Ce nouveau mode de fonctionnement permet plus de flexibilité, mais aussi moins de gaspillage. Repro CP
Publié le

Deux collèges entreprennent la démarche dans les Hauts-de-Seine, à Bois-Colombe et Courbevoie.

Les collèges Albert-Camus à Bois-Colombes et Georges-Pompidou à Courbevoie viennent de se lancer, rejoignant en cela plusieurs de leurs collègues franciliens : depuis quelques jours, ces établissements fonctionnent sous le régime de la cuisine intégrée, avec le retour de plats confectionnés sur place.

Terminé les barquettes prêtes à réchauffer, tout est désormais entre les mains du chef, qui commande ses produits bruts et les cuisines, pour le plus grand bonheur des enfants, qui ont pu manger, dès le premier jour, des tartes aux pommes faites localement.

De lourds investissements sont nécessaires pour cette transition (600 000 € à Bois-Colombe pour l'aménagement et le nouveau matériel) qui répond à une "volonté publique", comme le souligne Nathalie Léandri, vice-présidente du département des Hauts-de-Seine. 

Ce nouveau mode de fonctionnement permet plus de flexibilité, mais aussi moins de gaspillage. À Bois-Colombe désormais, les assiettes... "sont vides" après le repas, comme le souligne le chef.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?