Rugby : à LSA, les cocottes gardent la cote

Abonnés
  • La force du groupe jaune et vert. Une valeur sûre.
    La force du groupe jaune et vert. Une valeur sûre. CPA - Aurélie Fabre-Fontana
Publié le

Malgré la défaite concédée à domicile face au cador Gruissan dimanche 26 septembre (20-26), LSA continue à progresser et a fait preuve d’une vaillance à toute épreuve faisant même reculer, via des suites de ballons portés, son adversaire à plusieurs reprises en fin de match.

Nous avons souvent été sevrés de ballons", concédaient, ce lundi d’une même voix, le coach Ruan Lamprecht et son capitaine Antonin Regourd, au lendemain du revers encaissé à Cassagnes (20-26). Malgré cela, les Cassagno-Réquistanais ont fait jeu égal en première période avec l’ogre de la poule, le XV de Gruissan.

" Nous avons bien défendu et ils n’ont jamais pu concrétiser, hormis sur une pénalité. Le score de 0-3 à la pause est d’ailleurs là pour le prouver ", détaille Lamprecht. "En seconde période, ils écartent le ballon et ils nous prennent trois fois dans des un contre un lors desquels on ne peut pas faire grand-chose", explique ensuite Antonin Regourd qui met en avant la vaillance et la fraîcheur de ses coéquipiers. "En revanche, hormis un petit passage à vide ou rien ne nous a réussis, nous n’avons jamais rien lâché et dans les dix dernières minutes, nous étions plus frais et nous avons pu les prendre à trois reprises sur des ballons portés. "

Retour vers le passé ?

Des ballons portés qui se sont soldés par trois essais, deux collectifs et un de pénalité. Ces "cocottes" sont un peu la marque de fabrique du Lévezou Ségala Aveyron XV, qui leur doit nombre de victoires ces dernières années. Alors est-ce un retour vers le passé pour les Lsanais dont le staff technique prône un jeu complet pour son équipe ?

Que nenni. "Nous nous adaptons en fonction des circonstances, explique le coach. En fin de rencontre, lorsque nous avons eu des ballons d’attaque, nous nous sommes aperçus que nous étions plus frais physiquement et c’était la meilleure solution pour les faire reculer. La preuve, cela a été payant. Nous marquons 20 points. " Alors, les cocottes, oui. Mais pas n’importe comment. Uniquement à bon escient en fonction des circonstances de jeu, selon les jaune et vert. Un jeu ou malgré quelques erreurs et quelques fautes, le LSA XV n’a pas été si mauvais.

"Nous avons fait ce que nous avons pu, il faut garder le meilleur et travailler là où nous avons été moins bons. Une défaite n’est jamais plaisante, mais il faut reconnaître que la victoire de Gruissan n’est pas volée et que notre point de bonus défensif ne l’est pas non plus ", éclaire encore le capitaine de LSA, déjà tourné vers Millau où il se rendra avec ses troupes dans 15 jours après une petite semaine de repos.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Serge Carrière
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?