Rugby : l'entraîneur de Decazeville Tim Bowker demande de "laisser (du) temps à (son) groupe"

Abonnés
  • Le coach decazevillois Tim Bowker, dimanche face à Saint-Cernin.
    Le coach decazevillois Tim Bowker, dimanche face à Saint-Cernin. JLB - Jean-Louis Bories
Publié le

Le technicien du Sporting revient sur la courte et fébrile victoire (29-23) des siens, dimanche 26 septembre à Camille-Guibert, obtenue face à Saint-Cernin, lors de la 1re journée de Fédérale 3. Entretien.

Finalement, un sentiment mitigé après ce premier succès ?

Non, pourquoi ? Vous savez, les gens ont beau parler, nous voir grand et fort ; mais au final le rugby, il faut le jouer et c’est comme ça. Je comprends l’attente des gens dans les gradins ou les tribunes mais le collectif ne s’acquiert pas en un mois d’entraînement et quelques rencontres amicales. Il faut laisser le temps au groupe de trouver ses marques. Et je suis sûr que cela va le faire !

Donc pas surpris de la prestation du SCD ?

Non, pas vraiment, on ne joue pas contre n’importe qui. Saint-Cernin, on le sait depuis le temps, c’est une formation compliquée à manœuvrer. Ils ont la fierté de montrer qu’ils peuvent défier tout le monde dans cette poule et ils y arriveront, je pense.

On a toujours du mal contre eux, c’est presque historique. L’an dernier ou celle d’avant, ils avaient remonté 28 points. Ce n’est jamais facile et, certainement, il nous fallait un tel adversaire pour débuter et constater les secteurs où nous devons progresser.

Le Sporting prend deux essais. Deux essais facilement évitables, non ?

Certainement… Mais je trouve que c’est tout de même beaucoup mieux que contre Caussade en amical. On n’annonce pas ce qu’il faut sur le dernier essai de Saint-Cernin. Ils obtiennent un coup franc et le dernier essai est parti de là. Je crois qu’avec quelques ajustements et repositionnements de joueur, on va régler ce problème. Malgré tout, il faut tout de même analyser que ce n’est que le premier match. Et on a gagné. Si on avait perdu, cela serait autre chose.

Vous voyez le Sporting vraiment armé pour affronter les objectifs de la saison ?

Bien sûr. Pourquoi, les gens doutent ? On a perdu à l’intersaison deux joueurs qui étaient très importants pour nous (Germain Portero et Florian Petitjean, NDLR). Ils ont arrêté, point final. Maintenant, il y a des joueurs à leur place et je ne doute pas des mecs. Après c’est sûr que la blessure de Quentin Vabret ne nous arrange pas, mais il va revenir en novembre. C’est un joueur très important et très intéressant qui couvre un peu ce manque. Mais ce n’est pas grave. On respecte les joueurs présents actuellement et on leur fait confiance.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Philippe Cauffet
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

450 €

LOCATION APPARTEMENT T4 DECAZEVILLE SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principal[...]

511 €

LOCATION APPARTEMENT DECAZEVILLE SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée (avec[...]

55000 €

Decazeville : sur les hauteurs mais proche du centre, maison T 4 avec 3052 [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?