Tennis : semaine internationale, mais aussi féminine à Rodez

  • Originaire de Sarlat, Audrey Albié sera tête de série N°1 à Rodez à la mi-octobre.
    Originaire de Sarlat, Audrey Albié sera tête de série N°1 à Rodez à la mi-octobre. DDM
Publié le , mis à jour

En marge de l’habituel tournoi mondial hommes, se tiendra une compétition majeure de niveau national chez les dames sur les installations de Vabre, à Onet, du 14 au 17 octobre.

Cette année (au moins), ces messieurs vont devoir faire de la place aux dames. L’Aveyron du tennis a l’habitude de vibrer, l’automne venu, lors des Internationaux de Rodez, tournoi ITF lors duquel se pressent le plus souvent les futurs grands du tennis mondial. Cette fois, si la semaine internationale a lieu du lundi 11 au dimanche 17 octobre, les quatre résines couvertes de Vabre accueilleront également, du vendredi au dimanche, une partie de la crème du tennis hexagonal… féminin.

"On a repoussé le CNGT (circuit national des grands tournois, NDLR), qui devait se tenir au printemps et qui n’a pas eu lieu à cause des restrictions sanitaires, à ce week-end-là", explique Jean-Jacques Crognier, directeur des Internationaux. "Et c’est du jamais vu " en termes de niveau des joueuses inscrites, indique sa femme, Annie, responsable, elle, du tournoi féminin. Si le tableau est limité cette fois à 16 joueuses, il fait figurer une tête de série N°1 classée actuellement N°13 française, Audrey Albié. À 26 ans, l’ancienne 278e joueuse mondiale, qui a perdu au 1er tour de Roland-Garros en 2019, ne devrait pas avoir un week-end aisé. Car c’est le top 60 national qui s’est donné rendez-vous à Rodez ce week-end-là.

Stéphanie Foretz et ses 40 Grand Chelem en tête d’affiche

Parmi les engagées, on notera ainsi la présence de Stéphanie Foretz, retraitée des courts internationaux (elle a disputé pas moins de 40 tournois du Grand Chelem en carrière !), ancienne N°6 française et 62e à la WTA à sa plus belle période, en 2003. À 40 ans, toujours 38e joueuse nationale, elle fait figure de sérieuse prétendante et aura le statut de tête de série N°2. "Une aubaine", pour Annie Crognier qui voit là aussi une occasion en or de mettre en lumière la pratique féminine en Aveyron, et particulièrement chez les jeunes (lire par ailleurs). À noter que si l’édition 2020 n’avait pu se tenir à cause du Covid, la double tenante du titre 2018-2019, Morgane Pons, ne pourra pas défendre son bien pour des raisons logistiques. Peut-être pourra-t-elle revenir l’année suivante.

Mais au printemps comme avant, ou encore à l’automne en marge des Internationaux ? "Ce sera pour nous une édition test cette année", révèle Annie Crognier. Laissant la porte ouverte aux deux possibilités.

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

429 €

Vous cherchez un logement, dans le secteur dynamique de Bourran ?Votre agen[...]

926 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 4 Pièces en centre ville en[...]

332 €

LOCATION APPARTEMENT T1 RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale avec[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?