Football : plus que des recrues, des renforts pour Rodez

Abonnés
  • Le Ruthénois Clément Depres.
    Le Ruthénois Clément Depres. CPA - JLB
Publié le

Les joueurs engagés durant l’été ont réussi, pour la plupart, leurs premiers pas avec le Rodez Aveyron football. Avant le déplacement à Guingamp, ce samedi 2 octobre à 19 heures, premier bilan des nouveaux visages ruthénois.

Ils ont déjà trouvé leur place
Il est la révélation du début de saison du Rodez Aveyron football. Débarqué en provenance de Nîmes avec très peu d’expérience dans le monde professionnel, Lucas Buadès s’est rapidement imposé comme l’option numéro 1 dans le couloir droit, pour succéder à Valentin Henry, parti à Sochaux. Avec beaucoup d’activité, mais aussi de l’intelligence et de la justesse, le natif de Muret a signé des prestations remarquables. Le latéral de 23 ans réalise même des débuts marquants à plusieurs titres, puisqu’il est le meilleur buteur de son équipe, avec quatre réalisations.
Lui aussi est déjà devenu un incontournable du onze de départ de Laurent Peyrelade. Suspendu lors de la première journée à Caen, marquée par une lourde défaite (4-0), Bradley Danger a ensuite été titularisé lors de chaque rencontre du Raf. Par son volume de jeu, sa combativité et sa qualité de passe, il a affiché un rendement très intéressant au poste de sentinelle et assume l’héritage de David Douline, parti au Servette Genève. L’ancien de Chambly s’est même illustré par ses projections vers l’avant, à l’image du but de la victoire inscrit sur la pelouse d’Amiens (1-0, 7e j.).
Dans son registre de point de fixation, Clément Depres apporte un profil différent des autres attaquants sang et or. De quoi laisser augurer des complémentarités intéressantes, aussi bien avec Ugo Bonnet, Florian David et Malaly Dembélé, même si ces relations sont encore perfectibles. Depuis le début de la saison, l’ancien Nîmois est l’attaquant qui affiche le temps de jeu le plus important, ce qui est loin d’être anodin quand on se souvient qu’il avait passé deux ans et demi sans jouer avant son arrivée en Aveyron, en raison d’une grave blessure à un genou. L’avant-centre s’est aussi montré décisif en trouvant le chemin des filets à deux reprises, lors de la victoire à Valenciennes (4-1) et du nul contre Dunkerque (2-2).


Il a affiché des promesses
C’est une autre belle surprise du début de saison ruthénois. Le jeune Adilson Malanda, débarqué de Nîmes sans grand vécu du niveau professionnel, a déjà accumulé un temps de jeu intéressant en ce début de saison. Même s’il a aussi profité des blessures et de performances décevantes de la part des habituels titulaires, le natif de Rouen a montré qu’il avait des arguments pour basculer la hiérarchie. Mais à 19 ans, il est aussi perfectible. Le défenseur a en effet été coupable de plusieurs petites erreurs, aux conséquences parfois importantes, comme à Dijon (1-1).


Ils doivent encore s’affirmer
Après avoir participé à la montée de Clermont en Ligue 1, essentiellement dans un rôle de doublure, les premiers pas de Lorenzo Rajot à Rodez étaient attendus. Pour l’instant, ce joueur habitué aux joutes de la Ligue2 n’a pas encore eu un apport majeur dans les performances du Raf. Titularisé lors du naufrage de son équipe à Caen, il n’a connu qu’une seule autre présence dans le onze de départ, lors de la défaite contre Ajaccio (2-0, 8e j.), sans briller mais sans démériter non plus. Pour le reste, il a surtout été utilisé en tant que remplaçant et certaines de ses entrées en jeu laissent penser qu’il aura son mot à dire dans la suite de la saison.
Enzo Zidane a lui aussi traversé le début de saison en tant que doublure. Et s’il a participé à neuf des dix premières rencontres, c’était souvent pour une poignée de minutes. Titulaire à deux reprises, le joueur de 26 ans n’a pas encore réussi à bouleverser la hiérarchie au milieu. Mais il a montré que sa qualité technique et son profil atypique dans l’entrejeu peuvent apporter d’autres solutions à Laurent Peyrelade.


Ils n’ont pas beaucoup joué
Deux autres éléments recrutés cet été n’ont pas suffisamment été aperçus en Ligue 2 pour pouvoir être évalués. Killian Corredor, entré en jeu à Auxerre (défaite 1-0, 9e j.), a effectué ce soir-là sa première apparition chez les professionnels. Mais à 20 ans, l’attaquant passé par Toulouse est encore là pour apprendre.
Lui aussi ancien Toulousain, Marc Vidal n’a pas encore joué avec l’équipe première. Débarqué dans la peau du gardien numéro 3, le Saint-Affricain ne devrait de toute façon pas faire partie des éléments les plus utilisés cette saison…

Le temps de jeu des recrues

Bradley Danger : 778 minutes (9 matches, dont 9 titularisations).
Lucas Buadès : 740 minutes (9 m, 8 t).
Adilson Malanda : 669 minutes (9 m, 7 t).
Clément Depres : 639 minutes (9 m, 8 t).
Lorenzo Rajot : 255 minutes (8 m, 2 t).
Enzo Zidane : 214 minutes (9 m, 2 t).
Killian Corredor : 22 minutes (1 m, 0 t).
Marc Vidal : 0 minute.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

185000 €

A VENDRE RÉSIDENCE VICTORIADans une Résidence neuve au coeur du quartier de[...]

159000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Rodez, A[...]

120000 €

Dans une résidence sécurisée T4 traversant composé d'une grande pièce de vi[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?