Paris-2024 : des bassins olympiques pour quatre villes de Seine-Saint-Denis

  • A l'issue des JO, les bassins seront démontés et confiés aux quatre villes.
    A l'issue des JO, les bassins seront démontés et confiés aux quatre villes. Repro CP
Publié le

Des équipements qui, outre de permettre aux athlètes de s'entraîner ou de disputer des épreuves, seront les bienvenus dans des territoires largement sous-équipés en la matière.

Les maires des communes de Sevran, Bagnolet, Montfermeil et Pierrefitte en ont été informés individuellement : leurs villes ont été retenues dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt du comité d'organisation Paris 2024 et se verront équipées de bassins olympiques. 

Des équipements qui, outre de permettre aux athlètes de s'entraîner ou de disputer des épreuves, seront les bienvenus dans des territoires largement sous-équipés en la matière, à l'image de la ville de Sevran. Comme le confirme le maire, Stéphane Blanchet : cette "attribution est une victoire", qui plus est dans un département ou un enfant sur deux ne sait pas nager à son entrée au collège.

Les trois bassins de 50 mètres, qui seront utilisés pendants les Jeux olympiques de Paris et installés à La Défense et Saint-Denis, seront ensuite démontés et confiés aux quatre villes. L'un des bassins sera "divisé" en deux pour permettre la construction de deux piscines de 25 mètres.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?