Football : le bus de Tarbes se trompe de Vabre(s)... les joueurs arrivent finalement en courant, mais trop tard ! La folle soirée de Coupe à Vabres-l'Abbaye

  • L’équipe de Vabres-l’Abbaye lors du 2e tour de Coupe début septembre.
    L’équipe de Vabres-l’Abbaye lors du 2e tour de Coupe début septembre. DR
Publié le

Rocambolesque, incroyable, risible même ? Les mots manquent tant la chose est ubuesque. Le Petit Poucet aveyronnais Vabres-l’Abbaye (D2) s’est qualifié par forfait pour le 5e tour de la Coupe de France après que les Tarbais (R1) ne sont arrivés qu’à 18 h 50 dans le Sud Aveyron, samedi 2 octobre au soir.

« Le pire, c’est qu’entre le pont et le stade, il y a 500 mètres ou 1km que les bus ne peuvent pas emprunter. Les joueurs de Tarbes sont donc arrivés changés et en courant ! », raconte Johan Mourao, l’entraîneur-joueur de Vabres-l’Abbaye.


Pour cinq minutes et malgré des joueurs arrivant en courant !

 

La rencontre de ce 4e tour qui devait se disputer à 18 heures a pris une tournure complètement inattendue quand les pensionnaires de D2 n’ont pas vu arriver leur adversaire. Les Haut-Pyrénéens rejoignant en bus le complexe de Vabre… à Rodez en premier lieu ; avant de reprendre la route pour rallier… Vabres-l’Abbaye, dans le sud du département. Un « s » de différence, mais plus de 80 bornes d’écart ! Incroyable histoire qui devrait rester longtemps dans les mémoires.
Un contact du club tarbais, sous couvert d’anonymat, raconte la version au pied des Pyrénées : « C’est un concours de circonstances : le chauffeur avait rentré son itinéraire. Puis à Albi, un dirigeant serait intervenu pour dire que Vabre était à Rodez, car il y allait en N2 ou N3. Et rien ne leur a souri au cours de la journée. Ils sont pourtant partis vers 11h45. Il y a eu aussi une course cycliste dans un village traversé, puis une fois arrivé là-bas, le bus ne pouvait passer le pont, ils ont fini en courant. Cela s’est joué à cinq minutes près mais les délégués et les arbitres n’ont rien voulu savoir. »
« Ils ont appelé une première fois pour dire qu’ils arriveraient vers 18 h 15, puis 18 h 25, ils n’arrivaient jamais, indique de son côté Johan Mourao. Ensuite, les arbitres et délégués ont pris la décision. Apparemment, c’est le règlement. Ils sont arrivés en courant et changés en plus. Ils devaient être autour de 18 h 50-55. C’était incroyable. Ils étaient déçus. En discutant avec un jeune de leur équipe, il nous a dit : “On pourrait faire un amical, maintenant qu’on est là”. Le coach était en colère, il lui a rétorqué : “Non, on se barre”. »


Du coup un amical proposé… Et le coach tarbais furieux

 

Cinq minutes dans le Sud Aveyron et les pensionnaires de l’élite régionale ont repris la route du retour. Une mésaventure qui pourrait laisser des traces tant la situation est digne d’un gag. « Le coach (Philippe Ciccarelli, NDLR) était furieux. De plus, nous avons une équipe jeune avec beaucoup qui n’avaient jamais connu un 4e tour », souffle la source au TPF. Un début de réponse pourrait avoir lieu dès ce samedi puisque les joueurs de Ciccarelli recevront Onet en championnat.
De son côté, Johan Mourao avoue qu’« être qualifié pour le 5e tour, c’est génial pour nous ; même si nous aurions préféré nous qualifier sur le terrain. » « Notre but était d’avoir les maillots. C’est un peu notre trophée. Pour le prochain tour, nous aimerions prendre un gros… En espérant que l’équipe adverse arrive à l’heure », rigole-t-il.

Mickaël Nicolas
Voir les commentaires
L'immobilier à Vabres-L'abbaye

278000 €

Vabres l'Abbaye, au calme, à vendre, maison de caractère sur 1190 m² de par[...]

300000 €

Votre agence WAH We are human Saint-Gély-Du-Fesc vous propose cette villa 6[...]

Toutes les annonces immobilières de Vabres-L'abbaye
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?