Rodez : le village vacances de Combelles à la recherche d'un nouveau souffle

Abonnés
  • Yves Verdié, dans le parc de Combelles pour lequel il a de nouveaux projets.
    Yves Verdié, dans le parc de Combelles pour lequel il a de nouveaux projets. Centre Presse - Salima Ouirni
Publié le

Le voyagiste Yves Verdié, en charge de l'exploitation, du village vacances Combelles fait le bilan de cette saison atypique. Mais au-delà, il espère redonner une nouvelle dimension à ce lieu magique. 
 

Alors que l'arrière-saison vient de se terminer, le village vacances de Combelles fait le bilan d'une saison atypique. Ce village, laissé à l'abandon par son ancien gérant a été "sauvé" in extremis par le voyagiste Yves Verdié qui en a repris la gestion. L'entrepreneur aveyronnais, amoureux de la nature et des chevaux, s'est positionné il y a deux ans. Soit pile avant que le Covid ne vienne ralentir cette course vers la résurrection du site. 

Bon an, mal an, Yve Verdié a pu sauver la saison estivale, sur la période allant du 15 juillet au 15 août. "Nous avons fait le plein. Les Français assignés à résidence ont eu peur d'aller à l'étranger, eu égard aux pass sanitaires demandés et aux éventuelles fermetures des frontières", souligne Yves Verdié. 

Pour autant, tout n'est pas rose pour le village vacances de Combelles. L'été indien n'a pas séduit grand monde. La fréquentation au  printemps était largement insuffisante. La faute là aussi aux restrictions sanitaires qui ont empêché la tenue de deux concours équestres importants. "Ce sont des courses qui drainent beaucoup de monde. Elles avaient été reportées, une première fois au printemps, à  fin août, pour être à nouveau annulées", rappelle Yves Verdié qui ne cache pas sa déception. 

Malgré ces contraintes, le galop d'essai reste positif. Le domaine de Combelles et le village vacances disposent de quelques atouts pour continuer. La piscine, par exemple,  longtemps laissée dans son jus,  a été entièrement rénovée, au printemps dernier. 

Mais pour aller de l'avant et mieux faire vivre le domaine, il manque une politique claire et dynamique de la part de Rodez Agglo. Yves Verdié se dit en attente  pour aller plus vite. "L'Agglo doit revenir vers moi. On devait mener beaucoup de choses, mais les affaires publiques prennent toujours beaucoup de temps", dit le voyagiste qui peine à cacher son impatience. 

Le nouveau souffle viendra  peut-être du transfert du camping municipal, au domaine de Combelles ? En effet, le dernier conseil municipal a permis de clôturer les comptes du camping ruthénois. L'occasion pour la majorité d'annoncer que  "Rodez Agglomération a choisi de diversifier et d'étendre son offre camping, sur le site de Combelles, au cœur même de la nature". Joseph Donore, le rapporteur de la délibération, a souligné que "les lodges et les  chalets nichés au cœur d'un parc arboré de 120 Ha offrent tout le confort pour des vacances en plein cœur de l'Aveyron". Dont acte. 

 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

275 €

RODEZ - STUDIO récent dans un immeuble de standing en coeur de ville compre[...]

850 €

Résidence Les Citendines, appartement T4 , en 4 ème étage avec ascenseur, c[...]

306 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- T1 Bis situé proche champol[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?