Redevance télé 2021 : sous quelles conditions peut-on en être exonéré ?

  • Puisque plus personne n'échappe à l'écran, personne n'échappe à la redevance. Sauf cas particuliers...
    Puisque plus personne n'échappe à l'écran, personne n'échappe à la redevance. Sauf cas particuliers... Archives L'Independant - Pixabay, Vidmir Raic
Publié le , mis à jour

L'automne est la saison de la taxe d'habitation et de la redevance TV. Si la  taxe d'habitation est vouée à disparaître en 2023, la redevance en revanche est appelée à rester et concerne tous les Français. A quelques exceptions près. Détails.

Le 15 novembre ou le 15 décembre 2021, selon la date figurant sur l’avis d’imposition, c'est payer votre taxe d'habitation ainsi que votre redevance TV. Si vous payez en ligne, vous avez 5 jours supplémentaires pour vous acquitter de ces taxes, soit le 20 novembre ou le 20 décembre.

Si la taxe d'habitation n'est plus payée que par les foyers les plus aisés, soit près de sept millions de foyers,  en 2023, plus aucun foyer ne paiera de taxe d’habitation sur sa résidence principale. Ne restera alors que la redevance TV comme rendez-vous fiscal de l'automne. En 2021, cette redevance sera de 138 euros en France métropolitaine et de 88 euros dans les Dom-Tom. Tout contrevenant au paiement de cette taxe s'expose par ailleurs à une amende rétroactive de 150 euros par année de fraude, en plus bien sûr du paiement de la redevance.

Etudiants, personnes âgées, handicapés...

Il existe quelques cas où, selon votre situation personnelle, votre âge et vos revenus, vous pouvez être exonéré de redevance TV. Midi Libre les a détaillés.

  • Les personnes qui ne disposent pas d’un téléviseur ou d’un dispositif assimilé (vidéo projecteur, lecteurs DVD, lorsqu’ils sont associés à un écran).
  • Les personnes de plus de 60 ans, sous condition de revenus. L’État a mis en place une grille des plafonds de revenus en dessous desquels il est possible d’être exonéré.
  • Les personnes touchant le minimum vieillesse (Allocation de solidarité aux personnes âgées ou allocation supplémentaire d’invalidité), ou bien celles qui touchent l’allocation adulte handicapé. Dans les deux cas, les revenus ne doivent pas dépasser certains montants. 
  • Les personnes handicapées ou vivant avec une personne handicapée, à condition de ne pas être imposable à l'IFI et sous conditions de revenus, et d'avoir déjà été exonéré de la redevance avant 2005. 
  • Les veufs ou veuves, sous condition de revenus. 
  • Les personnes dont le revenu fiscal de référence est égal à zéro
  • Les personnes âgées résidant en maison de retraite ou Ehpad, même si elles possèdent toujours leur ancien logement (qui doit cependant être libre de toute occupation).  
  • Pour les étudiants, si vous êtes rattaché au foyer fiscal de vos parents, vous n’avez pas à payer la contribution à l’audiovisuel public si "vous êtes personnellement imposé pour le logement que vous occupez" et si vos parents paient déjà une contribution pour un téléviseur.

Hormis ces exceptions, les Français sont semble-t-il condamnés à payer cette redevance TV pendant longtemps encore. En novembre 2020 déjà, une quarantaine d'élus LREM avaient plaidé pour la mise en œuvre d'un projet qui traîne dans les cartons de l'Assemblée depuis quelques années : étendre la redevance TV à tous les Français, même ceux qui ne possèdent pas de téléviseur...

M. S. et L. R.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?