Les écologistes aveyronnais sont désormais "à fond" derrière Jadot

  • Les membres du bureau d'Europe Ecologie-Les Verts.
    Les membres du bureau d'Europe Ecologie-Les Verts. Centre Presse - Mathieu Roualdès
Publié le

Les écologistes de l'Aveyron soutiennent sans réserve la candidature de Yannick Jadot à la Présidentielle de 2022.

Durant une primaire pleine de suspense, ils s'étaient tous affichés derrière leur candidat et la plupart derrière Eric Piolle, maire de Grenoble, venu en tournée dans l'Aveyron cet été. Mais aujourd'hui, les écologistes aveyronnais l'assurent : ils sont "à fond" derrière Jadot. Et la primaire de leur parti, Europe Ecologie-Les Verts, fut "un magnifique moment de démocratie"... Pas question donc de poursuivre le combat entre la "radicale" Sandrine Rousseau et l'écologie "pragmatique" de l'élu, Yannick Jadot.

Lors d'une conférence de presse de rentrée, Laurent Renaudin, référent du parti en Aveyron, et les membres du bureau ont assuré qu'ils étaient "dans une belle dynamique", même si les derniers sondages n'offrent toujours pas à EELV une place claire de "leader de la gauche", comme voulu. En Aveyron, en tout cas, les "Verts" y croient. "On a dix ans devant nous pour prendre les bonnes décisions. Il faut en finir avec la pseudo-écologie de façade, de communication. Il faut revenir à sa maison mère, notre parti. Tant au niveau national que local où certains pensent encore que planter des arbustes, c'est être écolo !", lancent-ils, tout en confiant qu'il y aura, la présidentielle passée, des candidats EELV sur les trois circonscriptions aveyronnaises lors des législatives. Avanceront-ils seuls ou une nouvelle fois dans une alliance avec La France Insoumise, le Parti socialiste et le PCF, même si celle-ci n'a pas suscité l'adhésion escomptée lors des dernières élections départementales ? "C'est encore trop tôt pour le dire", explique Laurent Renaudin.

Solena, Parc des expositions...

En attendant, les "remontées du terrain sont bonnes" assurent les Verts et le nombre d'adhérents, une cinquantaine, est en continuelle hausse. En septembre dernier, ils ont même tenu leur première rencontre départementale à Camboulazet. "On ne cesse de se développer et nous comptons parmi nos soutiens des personnes de 16 à 82 ans !", se félicite le parti. Pour lequel les combats locaux n'ont pas changé : lutte contre le projet Solena, contre la construction du Parc des expositions en périphérie de Rodez, l'installation de caméras de vidéoprotection à Marcillac-Vallon... "Il faut changer de modèle et vite", assurent les militants, venus des quatre coins de l'Aveyron. Et aucun ne craint d'être pointé du doigt dans la crise industrielle que connaît actuellement le département, sous couvert d'une fin programmée des moteurs thermiques. "Le problème de Bosch ou de Sam, ce sont les pouvoirs précédents qui n'avaient pas anticipé ces changements. Nous, on s'inscrit dans une écologie positive qui permettra la création de nombreux emplois".

M.R.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

68000 €

Venez découvrir ce studio de 27 m², au 3ème étage d'une résidence sécurisé[...]

45 €

RODEZ : Garage individuel de 12.50 m² à louer au 23, Avenue Tarayre[...]

132000 €

A proximité du centre-ville, je vous présente un appartement de type 4 au d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?