Covid-19 : à partir du 15 octobre, il faudra débourser 44 € pour les tests PCR et 22 € pour les antigéniques

  • Jusqu'à présent  les tests étaient pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie sans avance de frais.
    Jusqu'à présent les tests étaient pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie sans avance de frais. Repro CPA
Publié le , mis à jour

À compter du 15 octobre, les tests dits de « confort » seront payants et non remboursés par l’Assurance maladie. Les PCR coûteront 44 euros, les antigéniques 22 euros minimum.

À partir du 15 octobre, date à laquelle les tests de dépistage Covid-19 ne seront plus systématiquement gratuits, les tests PCR coûteront 44 euros pour les personnes majeures non vaccinées sans ordonnance, révèle franceinfo ce jeudi 7 septembre. Les tests antigéniques seront facturés 22 euros s'ils sont effectués en laboratoire. En revanche, en pharmacie, il faudra débourser 25 euros, voire 30 euros le week-end. Les autotests à 5,20 euros ne seront plus gratuits quand ils sont réalisés devant le pharmacien.

Mais il existera quelques exceptions pour cette fin de la prise en charge à 100 % des tests de dépistage. Les tests resteront ainsi gratuits pour les personnes tout juste majeures, qui étudient toujours au lycée.

Gratuité pour les personnes vaccinées

Toutes les personnes majeures non vaccinées, mais avec des symptômes, pourront également accéder à un test gratuit sur présentation d'une ordonnance. Il faudra qu'elle date de moins de 48 heures, les prescriptions par mail après une téléconsultation seront acceptées. Cela concerne aussi les personnes qui ont besoin d'un test pour se faire opérer. Les patients avec un certificat de contre-indication au vaccin devront le présenter au professionnel qui réalise le test pour bénéficier de la gratuité.

Pour les personnes déjà vaccinées, les tests resteront gratuits. Pour celles avec des symptômes ou qui vont subir une opération chirurgicale, il faudra juste présenter le certificat de vaccination pour se faire tester gratuitement. Les dépistages resteront aussi gratuits pour tous les cas contacts signalés par l'assurance maladie.

Enfin, pour confirmer le diagnostic d'un test antigénique, il suffira de le présenter dans les deux jours suivants au laboratoire pour accéder au test PCR gratuit.

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 19 jours Le 07/10/2021 à 08:44

Il est anormal que le gouvernement ait attendu si longtemps pour faire payer les tests aux réfractaires ! ! !