On déplore trop d’abandons d'animaux sur le Grand Villefranchois

Abonnés
  • Bernadette est famille d’accueil pour les chats à Villefranche-de-Rouergue. DR Bernadette est famille d’accueil pour les chats à Villefranche-de-Rouergue. DR
    Bernadette est famille d’accueil pour les chats à Villefranche-de-Rouergue. DR
Publié le

Rencontre avec l’enquêtrice SPA de Villefranche qui tire la sonnette d’alarme et incite les gens à devenir famille d’accueil pour animaux.
 

Situation chaotique cette saison pour les animaux du Villefranchois avec de nombreuses prises en charge entre avril et septembre. Un état de fait qui devrait malheureusement perdurer jusqu’à la fin octobre. On observe beaucoup de mères errantes (heureusement stérilisées depuis) qui ont donné naissance à de très nombreuses portées de chatons. Ces derniers, sauvages pour la plupart, d’autres abandonnés par défaut de stérilisation, ont été trappés et amenés chez les vétérinaires. Et l’enquêtrice de la Société protectrice des animaux (SPA) du secteur de souligner "la réactivité des vétérinaires de Villefranche et la qualité de la prise en charge dans l’urgence".

"Sauvetages de haut vol"

"Il y a eu aussi des sauvetages de haut vol comme une mère avec son petit qu’il a fallu récupérer alors qu’ils étaient tombés par un conduit à l’intérieur d’un magasin désaffecté et restaient pris au piège", raconte l’une des enquêteuses SPA de Villefranche. Au total, 127 chatons ont été pris en charge par la SPA sur le grand villefranchois depuis le printemps dernier jusqu’à cet automne. Tous ont été pris en charge par des familles d’accueil et presque tous ont été adoptés, soit à Villefranche, soit par l’intermédiaire du refuge de Millau en attendant qu’un refuge voit le jour à Villefranche-de-Rouergue (lire ci-dessous). "Une structure d’accueil pour les animaux devient urgente à Villefranche. Actuellement, ce n’est que du bénévolat et la masse de sollicitations de tout le territoire ne peut pas être absorbée uniquement par une petite équipe de bénévoles". C’était sans compter aussi avec les chats adultes abandonnés dont la raison invoquée (allergie, entrée en maison de retraite, décès, déménagement, etc.) est plus ou moins bonne…

Et aussi les chats blessés parce que percutés ou déshydratés, malades, mal en point, récupérés ici et là par de bonnes âmes.

Tous ces chats ont été soignés et placés en famille d’accueil afin d’être remis sur pied et surtout en confiance avant d’être adoptés. "Au total 24 chats adultes ont été pris en charge depuis le début de l’année 2021 jusqu’à leur adoption", résume l’enquêtrice. N’oublions pas les chiens, moins nombreux, mais qui vivent davantage de situations de maltraitance donnant lieu à des enquêtes.

Ils sont 18 à avoir été pris en charge par l’équipe bénévole de Villefranche, rattachée à la SPA de Millau.

Réseau bienveillant

"Sans les bénévoles, les familles d’accueil formidables, un véritable réseau bienveillant qui se tisse peu à peu dans le seul intérêt d’aider la cause animale, rien n’aurait été possible", insiste l’enquêtrice SPA. "Sans oublier aussi le refuge SPA de Millau qui a pris en charge intégralement soins vétérinaires, vaccins, identifications, traitements, stérilisations et alimentation. Une aide déterminante", ajoute la même.

Aussi lance-t-elle un cri, un "appel à la responsabilité de chacun". En premier, elle demande aux particuliers de stériliser leurs animaux et ensuite, aux maires des petites communes de faire stériliser les chats libres.

"Nous n’aurions pas eu 127 chatons à sauver si chacun avait fait le nécessaire !".

Appel aux dons et aux familles d’accueil

L’enquêtrice SPA demande aussi aux bonnes volontés amoureuses des animaux de venir rejoindre le cercle des familles d’accueil bénévoles (questionnaire à remplir et avoir ses chats à jour de leurs vaccins) car "il y a toujours des chats trouvés qui cherchent un foyer pour quelques semaines". Elle lance également un appel aux dons (croquettes, pâtés, litière). Mais tout don sera bienvenu et utile pour les animaux et leur prise en charge. "Ensemble nous pouvons faire de grandes choses et sauver des vies".

Les dons sont à déposer à l’institut Coco & Co bien-être en Bastide, 5 rue Marcellin-Fabre, à Villefranche.

Rencontre avec l’enquêtrice SPA de Villefranche qui tire la sonnette d’alarme et incite les gens à devenir famille d’accueil pour animaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

179000 €

Charmant pavillon à proximité immédiate de toutes commodités et établisseme[...]

98900 €

Charmante maison de ville de 55 m² habitables environ , de rénovation récen[...]

75000 €

Cet immeuble avec trois appartements T3 et deux garages au rez-de-chaussée [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?