Serrage de ceinture sur les retraites complémentaires

  • 13 millions d’anciens salariés du secteur privé vont être impactés.
    13 millions d’anciens salariés du secteur privé vont être impactés. Repro CPA
Publié le , mis à jour

Les retraites complémentaires des personnes âgées n'augmenteront que de 1%, alors que l'inflation augmentera de 1,5%. De nombreux retraités vont être impactés.
 

Mauvaise nouvelle pour les retraités bénéficiant d'une retraite complémentaire : en 2021, malgré une inflation qui a augmenté de 1,5%, leur retraite ne suivra pas le même rythme, augmentant de 1% seulement. L'AGIRC-ARRCO a compté moins de cotisations durant la crise sanitaire liée au Covid-19, provoquant des pertes estimées à près de 4 milliards d'euros. Des économies sont donc nécessaires afin de maintenir un certain équilibre, notamment pour les générations actuelles et futures. 

Un déficit de plus de 4 milliards d’euros en 2020

L’objectif assumé est de rétablir la « trajectoire d’équilibre » mise à mal par le Covid-19, qui a provoqué un déficit de plus de 4 milliards d’euros en 2020. Une perte qui empêche l’Agirc-Arrco de respecter sa « règle d’or » : toujours garder en caisse 6 mois d’avance à un horizon de 15 ans. Si toutefois l’inflation s’avère en fin de compte supérieure à 1,5 % en 2021, « un rattrapage automatique » est prévu lors de la prochaine revalorisation, en novembre 2022. Malgré le serrage de ceinture, l'AGIRC-ARRCO possède des réserves, qui seraient équivalentes à 61 milliards d'euros, ce qui lui permettrait de fonctionner entièrement durant 9 mois. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?