75 % des Français ont à coeur d'avoir un logement respectueux de l'environnement, selon une étude

  • Habiter un logement durable répond à des critères de confort et pas forcément à un devoir citoyen, selon les personnes interrogées.
    Habiter un logement durable répond à des critères de confort et pas forcément à un devoir citoyen, selon les personnes interrogées. acilo / Getty Images
Publié le , mis à jour

(ETX Daily Up) - Le logement durable n'est pas qu'une question de devoir citoyen, mais avant tout de confort pour les Français. Selon le sondage Qualitel, l'habitat respectueux de l'environnement demeure loin dans les critères d'achat ou de location. Pourtant, 75% des Français ont à coeur d'avoir un logement durable. C'est notre chiffre du jour.


D'après le sondage du baromètre Qualitel réalisé par l'association éponyme pour la qualité du logement, 75% des Français "ont à cœur d'avoir un logement respectueux de l'environnement". 

Car s'ils aspirent à un logement durable, seuls 30% des 4.545 personnes interrogées considèrent leur logement actuel comme "respectueux de l'environnement, qui préserve la qualité de vie et le bien-être de ses occupants et dans lequel les coûts de construction et d'usage sont maîtrisés". 

"Pour les personnes qui estiment habiter un logement durable, [il] est davantage associé à des bénéfices en termes de confort ou de santé qu'à une exigence citoyenne", note l'étude.

La localisation et le prix, les critères privilégiés

Si les trois quarts des personnes interrogées disent vouloir se loger dans un espace respectueux de l'environnement, la localisation (64%), le prix (50%) et la superficie (42%) restent les trois critères les plus importants chez les Français dans les recherches d'achat ou de location d'un logement. 

Pourtant, les jeunes sont plus sensibles à ces questions. En effet, 67% des Français de moins de 35 ans interrogés seraient prêts à changer de logement pour habiter un espace plus durable. Ils seraient même, pour la moitié des moins de 35 ans, prêts à payer un peu plus cher.

Bien que le logement durable ne soit pas considéré comme un effet de mode chez les Français (14% le pensent), il ne se situe pas dans les priorités pour l'environnement : 34% pensent que le logement durable "est avant tout un devoir citoyen pour préserver l'environnement".

Des logements plus hauts ou plus étalés ?

Sur la question de la densité urbaine, l'étude rapporte  que plus de la moitié des individus interrogés déclarent vouloir privilégier une construction à la verticale, "quitte à avoir des bâtiments plus hauts et densifier l'espace", plutôt que d'étaler la ville à l'horizontale, en diminuant la superficie des sols naturels et agricoles. 

Une question à laquelle une étude, publiée dans la revue Urban Sustainability durant l'été 2021, répond par la négative. Scientifiquement, l'étalement urbain horizontal serait à privilégier.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?