Paris : une scène d’exception pour mettre l’Aveyron en valeur

  • Sébastien Gaches et son fameux flambadou sous le regard d’Arnaud Viala, président du Département, Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale et du député Stéphane Mazars.
    Sébastien Gaches et son fameux flambadou sous le regard d’Arnaud Viala, président du Département, Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale et du député Stéphane Mazars. Philippe Henry
Publié le

Jeudi 7 octobre, en soirée face à la Tour Eiffel, la deuxième édition de « l’Aveyron en Seine » s’est tenue en présence de près de 400 convives, de chefs d’entreprise, de restaurateurs, d’hommes politiques, d’Aveyronnais d’ici et d’ailleurs.

L’Aveyron sur la Seine. L’Aveyron en scène. Pour cette deuxième édition de cet évènement parisien organisé par Centre Presse Aveyron, près de 400 convives étaient réunis sur une péniche amarrée face à la Tour Eiffel.

D’ailleurs, Vincent Labarthe, vice-président la région Occitanie, invité sur la péniche, n’a pas manqué de souligner : « L’Aveyron n’a jamais été aussi près de la Tour Eiffel ! ». D’autres invités de marque,  dont notamment Marie-France Marchand-Baylet, vice-PDG du groupe Dépêche,  la préfète de l’Aveyron Valérie Michel-Moreaux et le sénateur Jean-Claude Anglars, ont également souligné le caractère exceptionnel du rendez-vous. Le président de l’Assemblée nationale et député du Finistère, natif de Rodez, a ainsi évoqué ses origines et rappelé : « Je suis né et élu dans les deux plus beaux départements de France, l’Aveyron et le Finistère. »


De son côté, le président du Département et parrain de cette nouvelle édition de « L’Aveyron en Seine », Arnaud Viala a insisté sur « ce que font les élus avec le groupe Dépêche et Centre Presse Aveyron ». « Ils sont là pour créer des liens forts et faire parler de l’Aveyron partout en France, poursuit-il. Ainsi, notre département rencontre un écho important à Paris. Nous devons tout mettre en œuvre pour attirer chez nous des jeunes et des actifs afin de continuer à faire fonctionner l’économie du département. »


Alors que Bernard Maffre, vice-président du Groupe Dépêche et PDG de Centre Presse Aveyron, s’est dit « fier de cet évènement merveilleux », Alain Griset, le délégué auprès du ministre de l’Économie, chargé des petites et moyennes Entreprises, a évoqué ses souvenirs de l’Aveyron avant de compléter : « Il s’agit d’un département où les valeurs de travail et de solidarité sont fortes. L’année 2020 a été compliquée. Mais il était nécessaire de parier sur la reprise. »

Une reprise qui s’est traduite, jeudi soir, par la présence de près de 400 restaurateurs, chefs d’entreprise travaillant en Aveyron ou à Paris, réunis autour des six chefs cuisiniers (Sébastien Gaches, Benjamin Bergès, Michel Santos, Clément Battut, François Arnaud et Nicolas Geniez) à l’initiative de Centre Presse Aveyron. D’ores et déjà, l’invitation a été lancée pour l’an prochain.

A lire aussi : A Paris, l'Aveyron entre en scène sur la Seine

A lire aussi : L'Aveyron en Seine sur les ondes de Sud Radio

 

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?