Rugby : Damien Bosc, pilier du derby entre Millau et LSA

  • Damien Bosc (au centre en noir, sans le ballon) aborde cette partie comme "si c’était une équipe normale".
    Damien Bosc (au centre en noir, sans le ballon) aborde cette partie comme "si c’était une équipe normale". T.C.
Publié le

Les Millavois reçoivent les Ségalis ce dimanche 10 octobre à 15 h 30 pour un derby en haut de l’affiche en Fédérale 2.

C’est un enfant de 34 ans du Ségala, à Moyrazès, aux portes de Baraqueville, qui en parle sûrement le mieux. Damien Bosc, pilier de la cité du gant depuis 10 ans, a aussi porté les couleurs du LSA pendant deux saisons, avant qu’Henri Ferrero ne vienne le chercher. Et depuis le début de semaine, celui qui a repris la ferme familiale en 2010 se fait "gentiment brancher" par rapport à ce derby aux saveurs particulières. Millau deuxième avec 10 points reçoit une formation classée 6e avec 9 points. Au-delà du derby aveyronnais, c’est aussi les retrouvailles de deux clubs formateurs. "Les juniors du temps où j’étais seniors sont aujourd’hui leurs leaders à l’instar du capitaine Antonin Regourd, remarque celui qu’on surnomme affectueusement Bosco. C’est une équipe avec les mêmes valeurs paysannes que moi, où il y a une vraie entité. Avec moins de moyens que les autres, ils arrivent à prouver qu’ils sont capables de battre tout le monde. Il ne faut pas avoir de complexe de supériorité avec eux. Mais Millau aussi est un vrai vivier de jeunes talents, il n’y a qu’à voir les résultats de la B. C’est sûrement la meilleure que j’ai vue en 10 ans."

Celui qui a commencé par le football avant de changer de ballon dans la banlieue toulousaine à 18 ans fait aujourd’hui partie des cadres du SOM rugby, avec des Christophe Mézaïr ou Gauthier Escalaïs, à avoir affronté le LSA à l’époque où les deux clubs évoluaient en Fédérale 3. "Sans l’hégémonie de Rodez, ce match est aussi un match pour la suprématie du département", souligne le beau bébé de 135 kg.

Un habitué et des novices

Passé chez les jeunes du Stade toulousain avant de revenir en Aveyron, jouer du côté de Decazeville, Bosco va encadrer des coéquipiers qui "vont connaître leur premier derby" après deux années coupées. "Les jeunes joueurs sont de Millau et ont conscience de ce que représente un derby, ajoute le pilier. Et des anciens qui sont restés, ils sont devenus Millavois sans s’en rendre compte", plaisante-t-il.

Conscient d’aborder un match "où le faux pas est interdit", Damien Bosc pose aussi un regard lucide sur ce début de saison : "L’entame de championnat est moyenne mais les résultats sont là. On s’est toujours réveillés en fin de match. Mais on a jamais gagné à Castelnaudary et on l’a fait en étant malmené. Sur une autre saison, on aurait lâché, concède-t-il. Quand on nous a fait reprendre la préparation physique en mai, surtout les anciens, on l’a vu d’un mauvais œil mais aujourd’hui on est bien."

À Cournon pour le sommet de l’élevage en début de semaine avec des collègues paysans qui seront ses adversaires ce dimanche, respect et bienveillance seront au rendez-vous du sommet aveyronnais. L’occasion aussi pour Damien Bosc de recroiser le fer avec les anciens du LSA comme Cyril Cransac, Mathieu Jourdas ou Bastien Viala.

Loic Bailles
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

80000 €

Vente d'un appartement T2 (48 m²) à Millau - EXCLUSIVITÉ - IDEAL INVESTISSE[...]

420 €

N854 - Appartement T2bis situé au 1er étage avenue Jean Jaurès.Il se compos[...]

360 €

N 77 - A louer appartement T2 de 35 m2 situé au 4ème et dernier étage boule[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?