Des vendanges en demi-teinte pour les vignerons des Côtes de Millau

Abonnés
  • C’est avec une superbe vue que les vendangeurs du Vieux Noyer s’attellent à leur tâche.  
    C’est avec une superbe vue que les vendangeurs du Vieux Noyer s’attellent à leur tâche.   C.M.
  • Première mission : remplir la benne.
    Première mission : remplir la benne. C.M.
  •  Ici, Ghislain Montrozier qui manœuvre.
    Ici, Ghislain Montrozier qui manœuvre. C.M.
Publié le

S’ils ont échappé à la grêle, les conditions climatiques difficiles ont impacté la récolte.

Depuis maintenant neuf ans, une grosse trentaine d’hectares du vignoble sud-aveyronnais est consacrée à l’AOC Côtes de Millau, créée en 2013. Seuls trois viticulteurs produisent ce vin qui correspond à un cahier des charges bien spécifique (cépage, degrés, terroir…). À Boyne, Éric Portalier et Ludovic Bouviala sont associés au sein du domaine du Vieux Noyer, ils dédient 28 hectares des 32 qu’ils possèdent à l’appellation Côtes de Millau. Blanc, rouge, rosé, il y en a pour tous les goûts.

Une faible quantité de raisins mais une belle qualité

Si de nombreux viticulteurs français ont souffert des conditions climatiques de cette année 2021, le vignoble du Vieux Noyer est, lui, passé entre les gouttes. « Nous avons une belle récolte, une partie manque un peu de croissance, mais le raisin est vraiment de bonne qualité », explique Éric Portalier.
Même son de cloche du côté du domaine de la Cardabelle à Rivière-sur-Tarn, tenue par Delphine Meljac. « Ce n’est pas une grosse récolte mais la qualité est là », détaille la viticultrice, qui a terminé la cueillette de la syrah et du gamay et qui va entamer le cabernet dans une dizaine de jours.
Troisième vigneron à produire du Côtes de Millau, Ghislain Montrozier possède des vignes dans plusieurs villages dont Compeyre. Fin 2020, avec trois confrères, il a créé une Cuma (Coopérative d’utilisation de matériel agricole) appelée le caveau du Mas.
Là-bas, les quatre viticulteurs partagent outils et techniques pour le processus de vinification, mais chacun garde sa propre production. D’ailleurs, Ghislain est le seul à faire du Côtes de Millau au sein du caveau. Perché sur les hauteurs de Compeyre avec sa dizaine de vendangeurs, il s’attelle à faire le tri dans les raisins : « Je sais que d’autres ont vraiment souffert de la grêle donc je ne vais pas me plaindre. Mais si je dois être honnête, les syrahs et les blancs sont pourris. Il y a un vrai manque de maturité dans les raisins ce qui nous oblige à faire le tri. » Malgré tout, la bonne ambiance reste de mise dans les vignes. « Franchement, on est mieux ici que dans un bureau », se réjouissent Hana et Maëlle.
Pour Émilie, qui vendange pour Ghislain depuis dix ans, cette bonne humeur est « essentielle ». Une convivialité qui s’entend d’un bout à l’autre des rangs et qui, peut-être, se ressentira dans le vin.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Corentin Mirallés
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

360 €

N 77 - A louer appartement T2 de 35 m2 situé au 4ème et dernier étage boule[...]

350 €

Rue Condatomag, appartement type 1 bis avec balcon - TARN - A LOUER - dans [...]

335 €

N302 - A louer studio meublé situé au 2ème étage rue Elise Arnal Sabde.Il c[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?