Pour les Français, la défense de la nature est un sujet majeur de la campagne présidentielle

  • Selon ce sondage Ipsos commandé par "Destin Commun", 68% des Français interrogés affirment que les mesures proposées en lien avec les enjeux écologiques détermineront le choix du candidat dans les urnes lors de l'élection présidentielle 2022.
    Selon ce sondage Ipsos commandé par "Destin Commun", 68% des Français interrogés affirment que les mesures proposées en lien avec les enjeux écologiques détermineront le choix du candidat dans les urnes lors de l'élection présidentielle 2022. Orbon Alija / Getty Images
Publié le , mis à jour

Une nouvelle enquête s'interroge sur la place accordée par les Français à l'environnement, dans le cadre de la prochaine élection présidentielle. Pour 93% des sondés, la défense de l'environnement et de la nature est considérée comme un "enjeu important". 
 

Selon un sondage Ipsos commandé par le laboratoire d'idées "Destin Commun", 68% des Français interrogés affirment que les mesures proposées en lien avec les enjeux écologiques détermineront le choix du candidat dans les urnes lors de l'élection présidentielle 2022. Et pas uniquement pour ceux dont le cœur balance à gauche.

En effet, si les électeurs de partis historiquement situés à gauche de l'échiquier politique tels qu'Europe Écologie Les Verts (61%) ou la France insoumise (25%) considèrent que ces questions sont "très importants", certains électeurs centristes ou de droite se disent également attentifs à la thématique de l'environnement.

C'est notamment le cas des partisans de la République en marche (59%), mais aussi du Rassemblement national (34%), qui considèrent ce sujet comme "important". Un clivage gauche-droite qui semble donc dépassé lorsque l'on aborde la question de l'écologie : 83% des sondés sont d'ailleurs d'accord pour affirmer que "cette idée doit concerner autant la gauche que la droite" et que l'enjeu climatique doit être globalement "être mieux pris en compte par les élus" (93%).

Tous bords politiques confondus, l'accumulation des déchets et des emballages plastiques (30%) ainsi que le réchauffement climatique (28%) restent les sujets environnementaux de préoccupation les plus forts aux yeux des Français. La pollution de l'air et la déforestation sont les enjeux les moins cités par les sondés (respectivement 18% et 12%). 

Concernant le réchauffement climatique, les leviers les plus efficaces à actionner selon les Français reposent sur notre système économique. Plus précisément, dans le "changement du fonctionnement du système économique", du point de vue de 50% des sondés. Les personnes interrogées évoquent notamment "moins de processus industriels polluants", "moins d'agriculture intensive" ou encore "moins de transports des produits sur de très longues distances". 

La modification des comportements des citoyens au quotidien et le développement d'innovations scientifiques et de progrès techniques pour lutter contre le réchauffement climatique ou pour enrayer son aggravation, arrivent en deuxième et troisième position, avec respectivement 34% et 16% des suffrages. 

Même s'il n'est pas cité dans cette enquête, le bien-être animal pourrait aussi ressortir comme sujet de préoccupation des Français à l'élection présidentielle. C'est en tout cas ce que suggère un autre sondage Ifop publié mi-septembre pour l'entreprise Woopets et selon lequel la défense des droits des animaux pourrait influencer le vote de 47% des Français sondés. 

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?