Rodez agglomération a envie de libérer les énergies des femmes qui veulent devenir chef d'entreprise

Abonnés
  • Une mise en avant des actions en faveur de l'entreprenariat au féminin.
    Une mise en avant des actions en faveur de l'entreprenariat au féminin. Centre Presse - Ph. R.
Publié le , mis à jour

Dans le cadre du prochain Start-up challenge, la collectivité ruthénoise souhaite mettre en avant l'entreprenariat au féminin, avec notamment la création d'un challenge Femina.

Rodez agglomération veut voir l'entreprenariat au féminin se développer. Et a décidé d'en faire son credo via son Start-up challenge, qui, du 21 au 23 janvier prochain verra la première édition du challenge Fémina. Pour cela, la collectivité ruthénoise a mis toute une stratégie en place. Car ce souhait de "féminisation" du monde des chefs d'entreprise ne tient pas juste en paroles de façade.

La vice-présidente de Rodez Agglo, Monique Bultel-Herment évoque "un choix appuyé de promouvoir la création d'entreprises portée par des femmes". Elle-même chef d'entreprise, elle sait ce qu'il peut en coûter.

Alors que la collectivité s'appuie pour la mise en œuvre de son projet sur la Maison de l'économie, le Sart-up challenge et l'incubateur, avec le soutien de la JCE, de Business ladies 12, du CJD, d'AD'Occ et de la CCI, elle a été contactée par "Les Premières Occitanie". Un incubateur  pour les femmes entrepreneurs innovantes qui voit là l'opportunité de développer en Occitanie un maillage féminin de chef d'entreprise. Marie-Laure Cambus, à la tête des "Premières Occitanes" souligne la "dimension sociétale et environnementale, la volonté de savoir-faire" qui les anime. Célia Bedos, de Business Ladies 12, Esther Sanhes, de la JCE, sont parties prenantes de ce projet. La première avançant au passage que le taux de pérennité d'une entreprise est plus important quand c'est une femme qui est à sa tête et sa voisine rappelant "l'objectif 5 de l'ONU qui est l'égalité des sexes".     

Dominique Costes, le président de la CCI, qui note que 23% des chefs d'entreprise sont des femmes, applaudit la démarche. Rappelant que toutes personnes désireuses de créer ou reprendre une entreprise sont les bienvenues à la CCI. Et de saluer l'initiative d'organiser, ce mardi 9 novembre, une journée de sensibilisation à l'entreprenariat féminin. "C'est la valeur de l'exemple". 

Ce jour-là, dans l'amphithéâtre de la rue Aristide-Briand, à Rodez, des femmes à la tête d'entreprise viendront témoigner de leur parcours. " Et l'on invite toutes celles qui ont un projet ou pas à venir échanger" s'enthousiasme Monique Bultel-Herment. Suivra les 25 et 26 novembre,  le programme Start des Premières Occitanie, qui deux jours durant travailleront avec douze participantes pour avancer sur leur souhaite de développer une entreprise innovante. Qui pourrait être primée au Challmenge Fémina du Start-up Challenge.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

388 €

Vous cherchez un logement situé proche de l'IUT du Lycée Monteil et de tout[...]

275 €

Appartement T1, avec cuisine équipée, situé à proximité des écoles et des c[...]

276 €

TYPE I No23 RUE CABRIERE BON ETAT GENERAL PROCHE CATHEDRALE COIN CUISINE EQ[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
babar Il y a 2 mois Le 11/11/2021 à 16:19

Attention grave erreur on n'écrit ni ne dit plus chef pour une femme mais Cheffe.
Attendons que pour une avocate nous devrons dire chère Maîtresse!