Un médecin du Cantal suspecté de fournir de faux pass sanitaires

  • De faux pass sanitaires fournis par un médecin ?
    De faux pass sanitaires fournis par un médecin ? Illustration CP - archives
Publié le

Ce médecin de 75 ans a été déféré, ce lundi 11 octobre, devant le parquet d'Aurillac.
 

Un médecin cantalien de 75 ans, exerçant toujours dans l'arrondissement d'Aurillac, aurait utilisé ses identifiants pour le site de l'Assurance maladie (Ameli), pour enregistrer de fausses vaccinations et générer ainside faux pass sanitaires, selon nos confrères de La Montagne« Avec le numéro de Sécurité Sociale des bénéficiaires, un lieu et une date de vaccination factices, il pouvait générer un faux pass sanitaire. Il aurait fait ces certificats sans demander de contrepartie financière. Le dossier n’a pas mis en évidence de rémunération », détaille pour France 3 Auvergne le procureur de la république d'Aurillac, Paolo Giambiasi.

Le médecin aurait réalisé en 2021 au moins une trentaine de pass sanitaires, sans toucher de rémunération, pour des bénéficiaires situés dans toute la France. Ne cachant pas ses positions "anti-vax", et avec le concours de son fils lui aussi poursuivi, il aurait également réalisé de faux tests PCR. 

Son "activité" aurait été signalée en juillet par l'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, selon France 3 Auvergne, et le septuagénaire aurait été entendu une première fois en septembre. Son domicile a été perquisitionné et du matériel informatique saisi. Déféré ce lundi 11 octobre, il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’exercer la profession de médecin, et comparaîtra en décembre prochain devant le tribunal correctionnel d'Aurillac. 

Il encourt jusqu'à 5 ans de prison et 150 000 euros d’amende.

L. R.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?