Une "bébé box" bientôt distribuée aux nouveaux parents par l’Etat

  • Si les premières « bébé box » devraient être distribuées en février 2022, d’abord dans les quartiers prioritaires et dans les zones de revitalisation rurale, toutes les maternités seront concernées par ce dispositif en 2023.
    Si les premières « bébé box » devraient être distribuées en février 2022, d’abord dans les quartiers prioritaires et dans les zones de revitalisation rurale, toutes les maternités seront concernées par ce dispositif en 2023. Repro CPA
Publié le , mis à jour

Quelque 180 000 "bébé box" seront distribués aux parents à partir de février 2022 dans les maternités des communes ayant des quartiers prioritaires et les communes de revitalisation rurale. 
 

À partir de 2022, les parents de nouveaux-nés recevront des « bébé box » à la maternité, peu de temps après l’accouchement. Le ministère des Solidarités et de la Santé planche depuis plusieurs mois sur ce projet, inspiré de la baby box finlandaise, qui existe là-bas depuis 1938. « Nous sommes dans le cadre d’un marché public donc cela prend du temps. On envisage les premiers modèles début 2022. Mais nous avons déjà produit deux prototypes », explique le cabinet d’Adrien Taquet, secrétaire d’État à l’Enfance, auprès du Huffington Post.

250 000 box en 2022

Les premières « bébé box » devraient être distribuées en février 2022, d’abord dans les quartiers prioritaires et dans les zones de revitalisation rurale. 180 000 box seront écoulées d’ici août 2022, 250 000 d’ici la fin de la même année. En 2023, toutes les maternités seront concernées par ce dispositif.

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, il ne s’agira pas d’une boîte à proprement parler mais bien d’un sac en bandoulière. Pour le ministère, il s’agit d’une « invitation à sortir, à embarquer des choses pour soi » et à « ne pas s’oublier en tant que parent ».

Des objets indispensables

Le sac contiendra en outre plusieurs objets jugés indispensables pour le bébé. « Chaque objet véhicule et symbolise un message qui a vocation à aider les parents », juge le cabinet du secrétariat d’État. Il y aura donc une turbulette, pour inciter les parents à coucher l’enfant sur le dos et à ne pas couvrir son visage, un bavoir, un savon neutre, un livre pour enfant, pour évoquer le développement et l’éveil artistique du bébé. Les jeunes parents trouveront aussi un livret avec des messages de santé publique ainsi qu’ « un objet spécifiquement pour la mère, pour lui permettre de se dire qu’il faut qu’elle prenne soin d’elle ».

Enfin, le cabinet d’Adrien Taquet a indiqué que la « bébé box » ne devrait pas être genrée en fonction du sexe du nouveau-né. « Pas de distinction. Il ne faut pas compliquer le boulot en maternité », assure-t-on.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?