Permis de conduire : pourquoi le gouvernement prévoit une explosion des retraits de points en 2023 ?

  • Les permis de conduire français vont globalement perdre des points en 2023.
    Les permis de conduire français vont globalement perdre des points en 2023. repro CP - archives
Publié le

Après une chute logique du nombre de points retirés des permis de conduire en 2020, l’Etat s’attend à une nette hausse dans les années à venir, en 2023 notamment.
 

Selon un document budgétaire rattaché au projet de loi de finances pour 2022, le gouvernement prévoit d’envoyer 8,7 millions de lettres de retrait de points en 2022 et 13 millions en 2023, contre 7,5 millions de courriers de ce type envoyés en 2020 et 8,6 millions en 2019, détaille Midi Libre.

Cette prévision du gouvernement a fait réagir la Ligue de défense des conducteurs, qui dénonce une manière de renflouer les caisses : « Avec cette augmentation de 51 % des envois de lettres 48 (par rapport à 2019), nos gouvernants parient sur un juteux retour sur investissement, car qui dit lettre de retrait de points dit contravention », a indiqué Nathalie Troussard, la secrétaire générale de l’association, cité par Le Point. Qui relève que cet objectif de 13 millions de lettres envoyées était initialement prévu pour 2021, avant que l'épidémie de Covid-19 ne vienne contrarier les prévisions du gouvernement, avec la baisse du trafic routier.

Selon Nathalie Troussard, cette hausse va également engendrer une augmentation du nombre d'automobilistes français roulant sans permis de conduire : « Alors que l’Observatoire national de la Sécurité lui-même déclare que 770 000 usagers de la route conduisent aujourd’hui sans permis de conduire, cette accélération sans précédent du nombre de points qui seront retirés débouchera immanquablement sur une recrudescence de ce phénomène".

Capital souligne qu'il y aura dans les années à venir plus de retraits de points que de restitutions. À l'heure actuelle, le nombre de lettres de restitution est supérieur au nombre de lettres de retrait mais cette tendance pourrait s'inverser à partir de 2023.

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?