René Delmas devient maire honoraire à Saint-Amans

  • Christian Cagnac, maire, a remis l’écharpe à René Delmas. Christian Cagnac, maire, a remis l’écharpe à René Delmas.
    Christian Cagnac, maire, a remis l’écharpe à René Delmas.
Publié le , mis à jour

Cette distinction récompense près d’un demi-siècle d’engagement pour le chef-lieu de la Viadène.

Ce fut une belle et grande journée samedi dernier à la salle des fêtes de Saint-Amans-des-Côts où René Delmas a reçu la nomination de maire honoraire. Christian Cagnac maire, en présence d’élus, anciens élus, anciens et actuels agents communaux, membres du secrétariat, de René Delmas et sa famille, a rappelé son dévouement au service de la commune durant 43 ans. " René par ton métier d’architecte tu as la vocation de bâtisseur. Ton premier et grand engagement dès 1977, a été la création d’un collège. Bataille gagnée. Puis, la salle polyvalente, caserne de gendarmerie, gymnase. Ta vision, c’est l’accueil de nouvelles familles. Tu lances l’aménagement de l’ancien couvent en logements et locaux commerciaux, la rénovation du domaine de Sangayrac, l’implantation de chalets aux abords du terrain de camping, la construction de logements pour les personnes à mobilité réduite, deux grands logements, la rénovation de la salle polyvalente, de l’ancienne école de Touluch, la création du lotissement et de la zone artisanale de Sangayrac. C’est aussi la rénovation de l’assainissement collectif sur le bourg centre, la réfection des rues et de l’éclairage public ainsi qu’à Saint-Juéry, etc. Et côté sportif : tribunes et mise aux normes du stade des Molèdes, terrain de quilles, stade de Sangayrac, dojo, salle de danse et gym, parc multisport, centre de loisirs pour l’accueil des jeunes. " Et de préciser avec la mise en place de la communauté de communes : " Tu as été l’un des instigateurs pour la création de la communauté de communes de la Viadène et l’un des principaux pourvoyeurs d’idées comme la maison de santé, la médiathèque, la caserne des pompiers, la micro-crèche, l’Ehpad. "

Au-delà du labeur du bâtisseur, sa qualité d’écoute, essentielle à l’élu de la République, fut saluée : "Tu as été souvent auprès des gens, à leur écoute. Tu as conduit la destinée de la commune sans compter ton temps à la manière d’une gestion familiale. Avant de te remettre l’écharpe qui honore ton engagement, je voudrais associer une personne qui durant toutes ces années t’a épaulé et je suis sûr, bien souvent réconforté, Nicole ton épouse qui nous a quittés malheureusement trop tôt. "

Combat pour garder La Poste

Particulièrement ému, René Delmas, a pris la parole pour dire sa fierté de recevoir cette distinction, mais aussi celle d’avoir essayé de servir au mieux les habitants de la commune. Il s’est dit heureux de partager ce moment avec ceux qui lui ont "mis le pied à l’étrier" : "Je suis né à Saint-Amans. Une des actions la plus importante pour moi a été en effet cet engagement pour la construction du collège quand je suis revenu en 1974. On était toute une équipe à vouloir ce collège. Mais aussi en 1995 pour le maintien de La Poste, une partie de la population était là pour nous soutenir. C’était formidable, nous nous battions pour Saint-Amans. C’est un long parcours qui s’achève, Christian nous avons travaillé 25 ans côte à côte et je te souhaite une belle réussite. Cette nomination, je la partage avec tous ceux qui ont été à mes côtés pendant mes mandats, car ils le méritent autant que moi", a-t-il terminé, reconnaissant.

Le maire a alors remis à René Delmas l’écharpe de maire honoraire. Au nom de tous les agents communaux, Béatrice Fouchard Lallé, secrétaire, lui a offert quelques présents. Chacun pouvait découvrir le parcours Républicain de la commune exposé sur des panneaux. La cérémonie s’est clôturée dans une belle ambiance, autour d’un déjeuner au Flo Bar.

Né sur la commune de Saint-Amans-des-Côts, il y a passé son enfance et sa jeunesse avant de suivre ses études à Rodez où l’a retenu son travail. À son retour à Saint-Amans-des-Côts en 1974, il ouvre alors son cabinet d’architecte et s’investit dans son village. Il se présente aux élections de 1977 à la mairie où il est élu 1er adjoint. En 1995, il est élu maire et fera quatre mandats successifs jusqu’en 2020, date à laquelle il laisse son siège à Christian Cagnac. Il sera aussi conseiller général de 1998 à 2004.

Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Amans-Des-Cots

67000 €

PLATEAU DE LA VIADENE - MAISON DE VILLAGE EN COURS DE RENOVATIONAu coeur du[...]

12000 €

Terrain constructible, lotissement Le Peyrot à St Amans des Côts. Belle par[...]

179000 €

Sur le secteur de St Amans, en campagne, orientée plein sud Villa de 95m2 h[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Amans-Des-Cots
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?